Titre original :

Analyse cas témoin par score de propension des facteurs influençant la morbi-mortalité des fractures pertrochanteriennes : arthroplastie versus Clou Gamma3TM

Mots-clés en français :
  • Fracture pertrochanterienne
  • ostéosynthèse
  • arthroplastie
  • gériatrie

  • Grand trochanter
  • Arthroplastie
  • Ostéosynthès
  • Arthroplastie prothétique de hanche
  • Sujet âgé de 80 ans ou plus
  • Ostéosynthèse
  • Fractures de la hanche
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Chirurgie orthopédique et traumatologique
  • Identifiant : 2021LILUM652
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 10-12-2021

Résumé en langue originale

Contexte : Les fractures du massif trochanterien (FMT) sont au troisième rang des fractures chez les sujets âgés, elles engendrent une perte d’autonomie dans 45% des cas et une mortalité jusqu’à 26% dans l’année. L’optimisation de la prise en charge médico-chirurgicale des fractures de l’extrémité supérieure du fémur constitue un enjeu vital, sociétal et économique. L’objectif de notre étude était de comparer la mortalité et l’autonomie des patients après FMT traité par arthroplastie totale de hanche ou par une ostéosynthèse dans deux centres d’un même département et d’en étudier les facteurs pronostiques. Hypothèses : la perte d’autonomie et la mortalité sont comparables en cas d’arthroplastie totale de hanche (PTH) ou ostéosynthèse par clou Gamma3TM pour une FMT. Méthodes : de janvier 2017 à octobre 2019, 499 patients ont étés opérés d’une FMT soit par Clou Gamma3TM (316) soit par PTH (183). La mortalité était évaluée à trois mois et à un an. Le niveau d’autonomie était évalué par le score de Parker et Palmer à un an de la chirurgie. Résultats : après pondération par score de propension (IPTW), la mortalité à trois mois était significativement plus importante en cas d’arthroplastie (OR : 2,20 (IC95% : 1,21 à 4,01) ; p=0,010) mais sans différence significative à un an (OR : 1,48 (IC95% : 0,93 à 2,37) ; p=0,096). Pour la mortalité à un an, les patients obèses (IMC > 30) ou opérés dans un délai inférieur à 48h ont un risque de mortalité majoré en cas d’arthroplastie (OR : 4,32 (IC95% : 1,18 à 15,75) ; p=0,027 et OR : 1,87 (IC95% : 1,12 à 3,11) ; p=0,015, respectivement). La baisse du score fonctionnel de Parker et Palmer était significativement plus importante en cas d’arthroplastie (OR : 0,44 (IC95% : 0,17 à 0,70) ; p=0,001). Conclusion : La mortalité à un an après FMT est comparable que le traitement soit une arthroplastie ou une ostéosynthèse par clou Gamma3TM, cependant il existe une surmortalité à trois mois et une baisse du score fonctionnel à un an en cas d’arthroplastie. Il semblerait que l’arthroplastie soit plus risquée en cas de délai avant chirurgie inférieur à 48 heures et chez des patients obèses comparativement au Clou Gamma3TM.

  • Directeur(s) de thèse : Jan, Nicolas

AUTEUR

  • Mory, Nicolas
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 01/11/2022