Titre original :

Antibiogramme ciblé et ECBU : perception et pratique des prescripteurs

Mots-clés en français :
  • Antibio-résistance
  • feuille de liaison
  • antibiogramme ciblé
  • prestation de conseil

  • Appareil urinaire -- Infections
  • Résistance aux antibiotiques
  • Analyse d'urine
  • Antibiogramme
  • Relations interprofessionnelles dans le domaine de la santé
  • Infections urinaires
  • Résistance bactérienne aux médicaments
  • Examen des urines
  • Tests de sensibilité microbienne
  • Relations interprofessionnelles
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2020LILUM557
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 17-12-2020

Résumé en langue originale

Introduction : Dans le cadre du plan national de lutte contre l’antibiorésistance, 3 outils d’aide à la prescription des antibiotiques dans les infections urinaires communautaires sont proposés aux prescripteurs d’ECBU sur une durée de 6 mois. Le dispositif comprend une feuille de liaison associée à la demande d’ECBU, un antibiogramme ciblé et une prestation de conseil. L’objectif principal est d’évaluer les bénéfices et freins à l’utilisation de ces 3 outils en situation réelle. Méthodes : étude prospective, descriptive, réalisée auprès des prescripteurs d’ECBU de la métropole Est lilloise. Elle est basée sur l’analyse de 2 questionnaires envoyés à 6 mois d’intervalle. Résultats : Les taux de réponse aux 2 questionnaires sont de 32,1% pour le 1er et 54% pour le second. Les prescripteurs d’ECBU sont demandeurs d’outils de communication sur les antibiotiques (73%) et d’outils d’aide à la prescription (96% pour l’antibiogramme ciblé). La feuille de liaison était utilisée systématiquement ou régulièrement par 96% des prescripteurs. Sa fréquence de remplissage est statistiquement plus importante lorsque le prescripteur perçoit (1) une meilleure connaissance du patient, (2) une utilité à la réalisation de l’antibiogramme ciblé, (3) l’intérêt de l’antibiogramme ciblé pour l’adaptation de l’antibiothérapie relai et la remise en question du traitement initial, (4) son accord avec la prestation conseil. L’antibiogramme ciblé confirme l’antibiothérapie probabiliste choisie et aide au choix de l’antibiothérapie relai. La prestation conseil conforte les prescripteurs dans leur choix thérapeutique et leur permet d’accéder facilement aux recommandations scientifiques. Les freins au dispositif sont (1) la redondance de la feuille de liaison avec les tâches administratives inhérentes à la consultation, (2) la méconnaissance des besoins du biologiste pour réaliser un travail de qualité, (3) la non perception du rôle formateur et/ou pédagogique des différents outils. Après 6 mois du début de l’action, la moitié des prescripteurs a le sentiment de mieux prescrire. Conclusion : Ces 3 outils répondent le plus souvent aux attentes des prescripteurs d’ECBU et les confortent dans leur choix thérapeutique. L’utilisation de ces outils en situation réelle n’a pas rencontré d’obstacle majeur mais des améliorations sont possibles. Cette action est amenée à se poursuivre et à s’étendre au niveau régional.

Résumé traduit

...

  • Directeur(s) de thèse : Faure, Karine - Guffond, Thierry

AUTEUR

  • Bierinx, Anne-Sophie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 20/12/2021