Titre original :

Aristocratie et communautés religieuses aux marges septentrionales du royaume de France (fin IXe - début XIIe siècles) : le cas du diocèse de Noyon

Titre traduit :

Aristocracy and religious communities in Northern margins of kingdom of France (end of the 9th beginning of the 12th centuries). : the case of the diocese of Noyon

Mots-clés en français :
  • Diocèse de Noyon
  • Comtes de Vermandois
  • Evêques de Noyon
  • Aristocratie châtelaine
  • Abbayes
  • Chapitres
  • Politiques religieuses
  • Sources diplomatiques
  • Sources hagiographiques

  • Chapitre cathédral (Noyon, Oise)
  • Ordres monastiques et religieux
Mots-clés en anglais :
  • Diocese of Noyon
  • Counts of Vermandois
  • Bishops of Noyon
  • Castellan aristocracy
  • Abbeys
  • Chapters
  • Religious politics
  • Diplomatic sources
  • Hagiographic sources

  • Langue : Français
  • Discipline : Histoire, histoire de l'art et archéologie
  • Identifiant : 2017LIL30015
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 16-06-2017

Résumé en langue originale

À l'échelle du nord du royaume de France et plus spécialement de la Picardie médiévale, l'histoire du diocèse de Noyon, appréhendée du point de vue des rapports entre l'aristocratie et les communautés religieuses de la fin du IXe au début du XIIe siècles, révèle une relative exception documentaire : en Vermandois comme en Noyonnais, une certaine profusion de sources (essentiellement diplomatiques) permet une compréhension affinée de la place des abbayes et des chapitres dans les manifestations des politiques religieuses séculières. Les mêmes sources imposent d'accorder une attention particulière, mais non exclusive, aux politiques comtales et épiscopales en la matière. Or, pour l'ensemble de la période choisie, ces dernières ont été trop souvent perçues comme des blocs structurés et linéaires. Il convient de dépasser ces impressions d'homogénéité et d'immobilisme en montrant la diversité et l'évolution des influences réciproques unissant d'une part les communautés religieuses, d'autre part les comtes de Vermandois et les évêques de Noyon. Alors que les églises du diocèse étudié ont été considérées comme des lieux phares d'expression de la fidélité de l'aristocratie de second rang à l'égard des hauts pouvoirs princiers, il nous faut également questionner les comportements religieux de l'ensemble des puissants (spécialement châtelains) afin de montrer en quoi ils témoignent d'attitudes individualisées et contribuent à dessiner les contours des pouvoirs locaux. En d'autres termes, les rapports entre les aristocrates et les communautés religieuses, étudiés à la fois dans leur aspect matériel et spirituel, s'inscrivent-ils dans des sociétés politiques polarisées par le prince, que ce dernier soit évêque de Noyon, comte de Vermandois ou encore châtelain ?

Résumé traduit

In the north of the kingdom of France and more particularly in mediaeval Picardy, the history of the diocese of Noyon, apprehended from the point of view of the relations between aristocracy and religious communities from the end of the 9th to the beginning of the 12th centuries, reveals a relative documentary exception : in Vermandois as in Noyonnais, a certain profusion of sources (essentially diplomatic) allows a refined understanding of the place of the abbeys and chapters in manifestations of secular religious policies. The same sources require special but not exclusive attention to the policies of the counts and of the bishops in this area. However, for the whole period chosen, the latter were too often perceived as structured and linear blocks. It is necessary to overcome these impressions of homogeneity and immobility by showing the diversity and evolution of the reciprocal influences uniting on the one hand the religious communities, on the other hand the counts of Vermandois and the bishops of Noyon. While the churches of the studied diocese have been regarded as key places of expression of the fidelity of the second-rate aristocracy towards the high princely powers, we must also question the religious behavior of all the powerful (especially castellan) in order to show how they demonstrate individualized attitudes and contribute to drawing the contours of local authorities. In other words, the relations between aristocrats and religious communities, studied both in their material and spiritual aspects, are part of political societies polarized by the prince, whether the latter is bishop of Noyon, count of Vermandois or even castellan ?

  • Directeur(s) de thèse : Gaillard, Michèle - Dierkens, Alain
  • Président de jury : Helvétius, Anne-Marie
  • Membre(s) de jury : Gaillard, Michèle - Dierkens, Alain - Helvétius, Anne-Marie - Morelle, Laurent - Wilkin, Alexis
  • Rapporteur(s) : Helvétius, Anne-Marie - Morelle, Laurent
  • Laboratoire : Institut de recherches historiques du Septentrion (Villeneuve d'Ascq, Nord)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord)

AUTEUR

  • Chaffenet, Paul
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre