Titre original :

Innovations démocratiques et logiques partisanes : le cas de la campagne de Ségolène Royal en 2007

Titre traduit :

Participative innovations and partisan politics : the case of the presidential campain of Ségolène Royal in 2007

Mots-clés en français :
  • Démocratie participative
  • Parti politique
  • Campagne électorale
  • Nouvelles technologies
  • Internet

  • Démocratie participative
  • Partis politiques -- France
  • Campagnes électorales
  • Technologies de l'information et de la communication
Mots-clés en anglais :
  • Participative democracy
  • Political party
  • Electoral campaign
  • New technologies
  • Internet

  • Langue : Français
  • Discipline : Science politique
  • Identifiant : 2013LIL20009
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 25-09-2013

Résumé en langue originale

A la veille de l’élection présidentielle de 2007, la candidate du Parti socialiste, Ségolène Royal, revendique la transformation des modalités classiques d'une campagne électorale au profit de méthodes participatives. Sans rompre avec certaines techniques habituelles du marketing et de la communication politique, cette démarche se fonde sur des expériences délibératives menées au niveau local ou à l’étranger et sur les capacités interactives d’Internet mises au service de nouvelles pratiques démocratiques. Elle participe à la mutation en cours dans les partis politiques, confrontés à des enjeux de démocratie interne et à une interrogation persistante sur leur représentativité. Dans cette thèse, nous mettons en évidence les tensions, les interactions et les formes d’hybridation entre les logiques partisanes et les innovations participatives. Nous montrons comment la construction de dispositifs participatifs agit comme révélateur des rapports de force entre les principaux acteurs du jeu partisan.

Résumé traduit

In the months preceding the presidential elections of 2007, the Socialist party’s candidate, Ségolène Royal, laid claim to a transformation in traditional electoral campaign tactics in favor of participative methods. These included deliberative experiences both at the local level and abroad, as well as a use of the interactive possibilities of the internet to further new democratic practices, without of course abandoning the more routine techniques used in political marketing and communication. This dissertation explores the tension, interactions, and forms of hybridization that emerged between partisan politics and participative innovations. It highlights the ways the development of participative strategies acts to reveal the power relations between the main actors of the partisan political game.

  • Directeur(s) de thèse : Blondiaux, Loïc
  • Laboratoire : Centre d'études et de recherches administratives politiques et sociales (Lille)
  • École doctorale : École doctorale des Sciences Juridiques, Politiques et de Gestion (Lille)

AUTEUR

  • Gauthier, Nicole
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre