Titre original :

Accompagnement de l’usine sur les problématiques de prévention des risques professionnels dont notamment les troubles musculo-squelettiques (TMS) atelier mécanique de Lille, DECATHLON

Mots-clés libres :
  • Flexibilité organisationnelle ; équipes semi-autonomes ; intensification ; troubles musculo-squelettiques ; intervention ergonomique
  • Organisational flexibility ; semi-autonomous teams ; intensification ; musculo-skeletal disorders ; ergonomic intervention
  • Langue : Français
  • Identifiant : LILU_SMIS_2019_103
  • Composante : ILIS
  • Date de soutenance : 01/01/2019
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Discipline : Ingénierie de la santé
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Depuis quelques décennies, la mondialisation des marchés et l’augmentation de la concurrence bouleversent les organisations sur le plan structurel, stratégique et opérationnel. En effet, les entreprises tendent vers une flexibilité organisationnelle afin de répondre aux exigences du marché. Ces évolutions se traduisent par l’émergence de Nouvelles Formes d’Organisation du Travail (NFOT) qui supplantent les formes d’organisations traditionnelles. Dans ce cadre, les entreprises développent des méthodes et dispositifs tels que la mise en place d’équipes semi-autonomes (ESA). Ces transformations relatives au monde du travail ont contribué à son intensification, s’accompagnant de l’augmentation de pathologies professionnelles tels que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Dans ce contexte de flexibilité organisationnelle, nous nous sommes posés la question suivante : Quels sont les impacts d’une structuration en équipes semi-autonomes sur l’organisation du travail et sur la santé des salariés ? Afin d’y répondre, nous avons mené une intervention ergonomique de conception au sein de l’AML-DECATHLON, où l’implantation des ESA était en cours. Les principaux résultats montrent que si les marges de manoeuvre pour les opérateurs ne sont pas suffisantes, certaines des caractéristiques propres aux ESA peuvent contribuer à l’intensification des contraintes de travail. Des orientations de travail ont ainsi pu être proposées dans un objectif global de prévention des risques professionnels et des TMS.

Résumé traduit

For years, market globalisation and increasing competition has been transforming organisations structurally, strategically and operationally. Indeed, companies are moving towards an organisational flexibility to meet the market’s expectations. This evolution led to the emergence of New Ways Of Working (NWOW) which supplant traditional forms of organisation. To face this competitive environment, companies develop new methods and tools such as semi-autonomous teams. These transformations of the professional world contributed to its intensification, followed by the increase of professional pathologies such as Musculo-Skeletal Disorders (MSD). In this context of research for increasing organisational flexibility, we asked ourselves the following question : What are the impacts of a structure based on semi-autonomous teams (SAT) on the organisation of the work and employees’ health? We conducted an ergonomic intervention of conception within the AML-DECATHLON, where the introduction of SATs was ongoing. The main results show that the diminution of room for manoeuvre for machine operators, combined with SAT’s specific characteristics, lead to the intensification of work constraints. New work orientations have therefore been proposed in order to prevent occupational hazard, and MSDs.

  • Directeur(s) de mémoire : Vaxevanoglou, Xenophon
  • Membre(s) du jury : Vaxevanoglou, Xenophon

AUTEUR

  • Sevilla, Anaïs
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification