Titre original :

Etude de la cohérence dans les récits oraux des enfants présentant des difficultés d'apprentissage des mathématiques scolarisés en classe de CE2, CM1 et CM2 comparés à des enfants tout-venant de même niveau scolaire

Mots-clés libres :
  • difficultés d'apprentissage des mathématiques; récit; cohérence; schéma narratif; structuration spatio-temporelle; logique causale
  • Mathématiques, Difficultés en
  • Troubles de l'apprentissage
  • Narration
  • Schéma narratif
  • Mathématiques -- Enfant
  • Troubles de l'apprentissage -- Enfant
  • Narration
  • Langue : Français
  • Identifiant : LIL2_SMOR_2014_006
  • Composante : Médecine
  • Date de soutenance : 01/01/2014
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Discipline : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Les enfants présentant des Difficultés d’apprentissage des mathématiques, notés « DAM », se distinguent par des profils cliniques hétérogènes. Ceux-ci se manifestent éventuellement par des atteintes des processus nécessaires à l’élaboration de récits oraux. Nous avons alors étudié les compétences narratives orales d’enfants DAM et nous avons supposé que leurs narrations seraient moins cohérentes que celles d’enfants tout-venant. Dans ce cadre, nous avons évalué différents critères de cohérence : le schéma narratif, la cohérence spatio-temporelle ainsi que la logique causale de l'histoire. Nous avons recueilli des récits d’enfants DAM scolarisés en CE2, CM1 et CM2 que nous avons comparés à ceux d’enfants tout-venant. Ces narrations ont été sollicitées par deux supports : une bande dessinée et un texte entendu. Les résultats obtenus ont suggéré que les enfants DAM ont été souvent moins nombreux que les enfants tout-venant à respecter les critères narratifs. Ces écarts entre les deux populations étaient plus ou moins importants selon les critères étudiés et le support proposé. Nous avons tenté d’expliquer ces résultats par les atteintes de compétences non spécifiques aux mathématiques chez certains enfants DAM. Parmi ces fonctions, essentielles à l’élaboration d’un récit, nous avons évoqué les fonctions exécutives, mnésiques et attentionnelles ainsi que les structures de pensée. Nous avons également mis en évidence que le type de support et le contenu des histoires influaient davantage sur les récits des enfants DAM. Toutefois, l'appréciation de la clarté narrative des histoires constitue une analyse qui comporte une part de subjectivité.

  • Directeur(s) de mémoire : Préneron, Christiane ; Bednarek, Monique

AUTEUR

  • Baverez, Marine
  • Labourier, Maryne
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification