Titre original :

Étude de l’allaitement chez les nourrissons porteurs de fente palatine pris en charge au CHU de Lille et nés entre 2018 et 2020

Mots-clés libres :
  • Fente labio-palatine ; allaitement ; poids ; taille ; périmètre crânien
  • Cleft and lip palate ; breastfeeding ; weight ; length ; head circumference
  • Langue : Français
  • Identifiant : ULIL_SMOR_2022_070
  • Composante : Médecine
  • Date de soutenance : 14-06-2022
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

L’allaitement des nourrissons porteurs de fente palatine et labio-palatine peut être source de difficultés. En effet, la communication bucco-nasale et l’orientation des fibres musculaires du palais peuvent être responsables d’une dépression insuffisante pour aspirer le lait. Ainsi, des retards de croissance peuvent être observés dès les premiers mois de vie. L’objectif de ce mémoire était de réaliser une étude rétrospective afin d’analyser les courbes de croissance des nourrissons en fonction du type d’allaitement reçu. Nous avons émis l’hypothèse qu’il existerait un retard de croissance notable chez les enfants nourris au sein comparé à ceux allaités au biberon. Pour mener cette étude, nous avons sélectionné des sujets porteurs de fente palatine et labio-palatine nés entre 2018 et 2020 suivis au CHU de Lille. Les fentes labiales isolées, les triades de Pierre Robin et autres syndromes malformatifs ont été exclus. Nous avons recueilli les données de santé (poids, taille, périmètre crânien) des nourrissons de 0 à 6 mois grâce à un questionnaire numérique diffusé aux parents. Au total, nous avons reçu 18 réponses complètes. L’échantillon comptait 13 patients porteurs de fentes labio-palatines, 3 porteurs de fentes vélaires et 2 porteurs de fentes vélopalatines sous-muqueuses. Le faible taux de réponses ne permet pas de généraliser les résultats obtenus. De plus, aucun sujet n’a été nourri au sein. Cependant, des retards de croissance durables ont été observés malgré un allaitement exclusif au biberon. De futures recherches pourraient être utiles pour préciser les causes de ces retards et proposer des aides adaptées permettant une croissance optimale.

Résumé traduit

Breastfeeding infants with cleft palate and cleft/lip palate can be difficult. Indeed, the oral-nasal communication and the orientation of the muscular fibers of the palate can create an insufficient depression to suck the milk. Thus, growth delays can be observed from the first months of life. The objective of this work was to conduct a retrospective study to analyze the growth curves of infants according to the type of breastfeeding received. We hypothesized that there would be a significant growth delay in breastfed infants compared to bottle-fed infants. To conduct this study, we selected cleft palate and cleft/lip palate subjects born between 2018 and 2020 followed at the Lille University Hospital. Isolated cleft lips, Pierre Robin triads, and other malformative syndromes were excluded. We collected health data (weight, height, head circumference) of infants from 0 to 6 months using a digital questionary distributed to parents. In total, we received 18 complete responses. The sample included 13 cleft lip and palate, 3 velar clefts, and 2 submucosal cleft palate. The low response rate does not allow generalization of the results obtained. In addition, none of the subjects was breastfed. However, long-lasting growth retardation was observed despite exclusive bottle-feeding. Future re- search could be useful to clarify the causes of these delays and to propose adapted aids for optimal growth.

  • Directeur(s) de mémoire : Belkhou, Anissa ; Lejeune, Antoinette

AUTEUR

  • Jeanroy, Léa