Titre original :

La lecture dialogue avec des enfants présentant une déficience intellectuelle :quelle influence du niveau langagier initial ?

Mots-clés libres :
  • Déficience intellectuelle ; lecture dialogue ; langage oral ; morphosyntaxe ; lexique ; niveau langagier initial
  • Intellectual disability ; dialogic reading ; oral language ; morphosyntax ; vocabulary ; initial language level
  • Langue : Français
  • Identifiant : ULIL_SMOR_2022_039
  • Composante : Médecine
  • Date de soutenance : 17-06-2022
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Les personnes avec une déficience intellectuelle souffrent de difficultés langagières orales et écrites. Les établissements dans lesquels elles peuvent être scolarisées manquent souvent de moyens humains et techniques. Des solutions palliatives doivent être imaginées pour y faire face. La lecture dialogue est une méthode facile d’application qui vise l’autonomisation de l’enfant lors de la lecture et l’enrichissement de son niveau langagier. Son efficacité reste à démontrer pour les enfants avec une déficience intellectuelle : c’est l’un des objectifs du présent mémoire. De plus, ce mémoire vise la compréhension de l’influence du niveau langagier de départ sur les progrès obtenus grâce à la méthode. Cinquante-huit enfants avec une déficience intellectuelle légère à moyenne ont été recrutés dans des instituts médicoéducatifs. Ils ont été répartis aléatoirement en deux groupes, selon qu’ils bénéficieraient d’un entraînement syntaxique ou d’un entraînement en vocabulaire. Leur niveau langagier dans les deux domaines et sur les versants expressif et réceptif a été évalué à l’aide d’épreuves langagières standardisées et spécifiques, avant et après l’entraînement. Les résultats montrent une efficacité de la méthode pour les deux groupes, avec un effet plus important aux épreuves de vocabulaire pour le groupe ayant bénéficié de l’entraînement lexical. Les enfants semblent réaliser des progrès dans des domaines différents selon leur niveau langagier au prétest. Plus leur niveau langagier au pré-test est bas, plus les progrès aux épreuves lexicales spécifiques sont importants. Il semblerait aussi que plus il est haut, plus les progrès aux épreuves morphosyntaxiques ont des chances d’être importants.

Résumé traduit

People with intellectual disability suffer from difficulties using oral and written language. The institutions where they can go to school often lack of human and technique means. Palliative solutions must be imagined to face it. Dialogic reading is a method easy to use which goals are the autonomisation of the child while reading and the enhancement of its language level. Its efficiency is still to prove for children with intellectual disability : it is one of the objectives of this work. Furthermore, this paper is looking for the understanding of the influence of the initial language level on the improvements obtained thanks to the method. Fifty-eight children with a mild to moderate intellectual disability have been recruited in specific french institutions. They have been randomly assigned in to groups, one that will be trained on morphosyntax and the other on vocabulary. Each language level in the two domains and on both the expressive and the receptive sides has been evaluated with standardised and specific language tests, before and after the training. Results show that the method is efficient for the two groups, with a greater effect at the vocabulary tests for the group that was specifically trained in vocabulary. It seems like children make progress in different domains depending on their level at pretest. The lower it is, the greatest the amelioration at specific vocabulary tests will be. It also looks like the higher it is, the greatest the amelioration at specific morphosyntax tests will be.

  • Directeur(s) de mémoire : Facon, Bruno ; Macchi, Lucie

AUTEUR

  • Alingrin, Cédric
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 2027/07/01