Titre original :

Création et validation du bilan de cognition mathématique (BCM) : focus sur le subitizing : une revue de la littérature

Mots-clés libres :
  • Dyscalculie ; troubles des apprentissages mathématiques ; subitizing
  • Dyscalculia ; mathematical learning disorders ; subitizing
  • Langue : Français
  • Identifiant : ULIL_SMOR_2022_027
  • Composante : Médecine
  • Date de soutenance : 07-06-2022
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Dans le champ de la cognition mathématique, un mécanisme spécifique permet le traitement exact et rapide des petites quantités allant jusque trois ou quatre items, il s’agit du subitizing. Certaines recherches mettent en lumière un déficit de subitizing chez les personnes présentant des troubles des apprentissages mathématiques (TAM), tandis que d’autres invalident cette hypothèse. Actuellement, il n’existe pas de consensus au sein de la communauté scientifique quant à la potentielle implication du subitizing dans les TAM. Ce travail a pour but d’analyser les études traitant de ce lien et d’en extraire les caractéristiques méthodologiques pouvant expliquer les divergences de points de vue retrouvées dans la littérature. Les dix-sept études analysées présentent des caractéristiques différentes telles que : leur design, les critères d’inclusion des participants (e.g. âge, genre, mesure des performances mathématiques, cognitives, langagières), la nature et la durée de présentation des stimuli, le nombre d’essais proposés, les mesures effectuées. La présente recherche met en exergue la nécessité d’uniformiser les méthodes de recherche dans le champ de la cognition mathématique, pour permettre une comparaison fiable des études et de leurs conclusions. Ce travail propose également des pistes concernant la création d’une tâche de subitizing qui soit la plus pure possible, appuyée sur des bases théoriques et des critères méthodologiques solides.

Résumé traduit

In the field of mathematical cognition, a specific mechanism allows for the accurate and rapid processing of small quantities of up to three or four items, called subitizing. Some researches highlight a subitizing deficit in people with mathematical learning disorders (MLD), while others invalidate this hypothesis. Currently, there is no consensus in the scientific community as to the potential involvement of subitizing in MLD. The aim of this work is to analyze the studies dealing with this link and to extract the methodological characteristics that may explain the divergent points of view found in the literature. The seventeen analyzed studies present different characteristics such as: their design, the inclusion criteria of the participants (e.g. age, gender, measure of mathematical, cognitive and language performance), the nature and duration of the presentation of the stimuli, the number of trials proposed, the measures carried out. The present research highlights the need for standardization of research methods in the field of mathematical cognition, to allow for reliable comparison of studies and their conclusions. This work also suggests ways to create the purest possible subitizing task, based on strong theoretical bases and methodological guidelines.

  • Directeur(s) de mémoire : Mejias, Sandrine ; Fragnon, Sophie

AUTEUR

  • Savarit, Amélie