Titre original :

Utilisation du Diazépam en urgence dans les établissements médico-sociaux : étude chez 196 enfants

Mots-clés en français :
  • Diazépam intra rectal, crises convulsives, enfants épileptiques, établissements médico-sociaux, hors législation

  • Diazépam
  • Épilepsie
  • Enfants épileptiques
  • Diazépam
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Pédiatrie
  • Identifiant : 2012LIL2M335
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 14-12-2012

Résumé en langue originale

Le Diazépam intra rectal est le traitement de choix de la crise convulsive. Dans les établissements sociaux et médico-sociaux, ce geste ne peut, par la loi, être réalisé que par un personnel médical ou paramédical. Le but de cette étude est de démontrer l’absence de différence significative dans l’évolution de la crise convulsive traitée par un personnel non habilité versus un personnel habilité. La population concernée comprenait des enfants épileptiques connus présentant une crise convulsive alors qu’ils étaient en institut. Le personnel non habilité était formé à l’utilisation du Diazépam intra rectal. Les crises convulsives devaient durer plus de 5 minutes avant son administration. Sur les 196 crises gérées, 55 % l’étaient par un personnel non habilité. 3 crises, prises en charge par un personnel habilité, étaient suivies d’une hospitalisation. 54 crises étaient considérées comme prolongées mais une seule nécessitait l’administration d’une seconde dose de Diazépam. Il n’y avait pas de différence significative entre les 2 groupes, dans l’apparition des effets secondaires, de la difficulté d’administration. Tout personnel formé peut administrer du Diazépam par voie intra rectale lors de la survenue d’une crise convulsive sans engendrer d’effets néfastes graves.

Résumé traduit

...

  • Directeur(s) de thèse : Vallée, Louis

AUTEUR

  • Lamarcq, Mélanie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification