Titre original :

Etude des propriétés des réponses en contexte langagier : comparaison entre sujets bons lecteurs et faibles lecteurs

Mots-clés libres :
  • Faibles lecteurs ; contrôle cognitif ; décision lexicale ; temps de réaction ; erreurs
  • Poor readers ; cognitive control ; lexical decision ; reaction time ; errors
  • Langue : Français
  • Identifiant : ULIL_SMOR_2022_016
  • Composante : Médecine
  • Date de soutenance : 08-06-2022
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Au vu de l'importance de la lecture dans la vie quotidienne, il est primordial de mieux comprendre les capacités cognitives sous-tendant les difficultés de lecture au sein des populations de dyslexiques, d'illettrés fonctionnels ou encore avec un faible niveau de lecture. La présente étude s’intéresse aux propriétés des réponses et aux processus de contrôle cognitif, lors du traitement des mots écrits en fonction du niveau de lecture auprès d'une population de normolecteurs. Elle a été réalisée à l'aide d'une tâche langagière de décision lexicale de mots et de pseudomots sur un échantillon de 15 étudiants faibles lecteurs et de 15 étudiants bons lecteurs. A l’aide d’une analyse chronométrique et distributive des données, une comparaison entre la vitesse et la précision des réponses, dans les deux groupes, a été effectuée. En adéquation avec le modèle à double voie de Coltheart (2001), les deux groupes présentaient une précision significativement constante pour les mots, indépendamment des temps de réactions (TRs), et étaient significativement plus précis lorsqu'ils avaient un TR plus long pour les pseudomots. Ils présentaient également un ralentissement post-erreur, ce qui atteste du repérage efficient de leurs erreurs. La répartition des erreurs était significativement équivalente entre les deux groupes. L’ensemble des données suggère donc que les sujets faibles lecteurs possèdent des propriétés de réponses et un mécanisme de détection des erreurs équivalents aux sujets bons lecteurs. L'apport de mesures électroencéphalographiques (EEG) et électromyographiques (EMG) permettrait d'étayer les résultats obtenus.

Résumé traduit

Given the importance of reading in daily life, it is essential to better understand the cognitive abilities underlying reading difficulties in populations of dyslexics, functional illiterates, or those with low reading levels. The present study focuses on the response properties and cognitive control processes during the processing of written words as a function of reading level in a population of normoleaders. It was carried out using a lexical decision task of words and pseudowords on a sample of 15 poor readers and 15 good readers. Using a chronometric and distributional analysis of the data, a comparison between the speed and accuracy of the responses, in both groups, was performed. Consistent with Coltheart's (2001) dual path model, both groups showed significantly consistent accuracy for words, independent of reaction times (RTs), and were significantly more accurate when they had a longer RT for pseudowords. They also exhibited post-error slowing, attesting to the efficient identification of their errors. The distribution of errors was significantly equivalent between the two groups. The overall data suggest that poor readers have equivalent response properties and error detection mechanisms as good readers. The contribution of electroencephalographic (EEG) and electromyographic (EMG) measures would support the results obtained.

  • Directeur(s) de mémoire : Mahé, Gwendoline ; Roger, Clémence

AUTEUR

  • Le Gall, Margot
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 2027/07/01