Titre original :

Vécu des médecins généralistes installés lorsque se crée une amitié dans la relation de soins : étude qualitative dans les Hauts-de-France

Mots-clés en français :
  • Relation médecin-malade
  • amitié
  • étude qualitative
  • relation de soins

  • Amitié
  • Relations médecin-patient
  • Médecins généralistes
  • Amis
  • Relations médecin-patient
  • Médecins généralistes
Mots-clés en anglais :
  • Friendship
  • family physicians

  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2022ULILM017
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 03-03-2022

Résumé en langue originale

Introduction : La relation médecin-patient est complexe et évolutive au même titre que la société. Malgré ses capacités d’adaptation dans sa relation aux autres, il arrive parfois que le professionnalisme du médecin généraliste laisse place à une part de subjectivité : se développe alors une relation d’amitié entre médecin et patient. L’objectif de cette étude était de s’intéresser au vécu de chaque médecin, quand l’amitié s’immisce dans les soins. Méthode : Une étude qualitative a été menée par des entretiens individuels auprès de médecins généralistes installés dans les Hauts-de-France entre février 2021 et décembre 2021. L’analyse a été menée par théorisation ancrée avec triangulation des données. Résultats : Un total de dix entretiens a permis la suffisance des données. Le médecin généraliste intervenant en première ligne était sollicité en permanence. La fragilité psychologique, sociale ou organique (soins palliatifs) du patient représentait une difficulté supplémentaire dans le maintien d’une distance émotionnelle avec le patient. Le médecin généraliste pouvait se mettre en danger par une disponibilité à la demande, et un dépassement de ses limites sur le plan professionnel et émotionnel. Pour y faire face, le médecin généraliste s’efforçait de se protéger en dichotomisant vie privée et vie professionnelle et en autonomisant le patient dans les soins. Conclusion : L’introduction de l’amitié dans les soins demande des efforts supplémentaires au médecin généraliste pour maintenir un cadre professionnel et éviter l’envahissement émotionnel. Avantageuse pour le patient, elle représente surtout un poids pour le médecin. Plusieurs ajustements sont alors nécessaires de la part du médecin généraliste pour y faire face et rétablir l’équité dans les soins.

  • Directeur(s) de thèse : Cauet, Charles

AUTEUR

  • Leduc, Camille
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre