Titre original :

Vécu du médecin généraliste face à la consommation de substances dopantes par le patient sportif

Mots-clés en français :
  • Dopage sportif
  • médecine générale
  • recherche qualitative
  • relations médecin-patient

  • Dopage dans les sports
  • Relations médecin-patient
  • Connaissances, attitudes et pratiques en santé
  • Dopage sportif
  • Relations médecin-patient
  • Médecins généralistes
Mots-clés en anglais :
  • Doping in sports
  • general practice
  • qualitative research
  • physician-patient relations

  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2022ULILM016
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 03-03-2022

Résumé en langue originale

Introduction : La pratique du sport en France est répandue et incitée. Le contexte de société concurrentielle pousse aux dérives. Le médecin généraliste est confronté au dopage dans son exercice. L’objectif de ce travail était d’analyser le vécu du médecin généraliste face à la consommation de substances dopantes par le patient sportif. Matériels et Méthode : Étude qualitative réalisée auprès de 13 médecins généralistes de France, de février 2020 à janvier 2022. Recueil des données par entretiens semi dirigés. Analyse des données selon une approche par théorisation ancrée jusqu’à suffisance des données. Résultats : Lorsqu’il était confronté à une situation de consommation de substances dopantes par son patient sportif, le médecin généraliste était mis en difficulté. Il pouvait parfois s’éloigner de son rôle de soignant et être guidé par ses émotions. Il arrivait néanmoins à mobiliser des ressources afin de prendre en charge son patient, dans une approche globale et centrée sur celui-ci. Une modélisation du vécu des soignants a été réalisée. Conclusion : Le médecin généraliste en difficulté peut réussir à investir de nouveaux champs de compétences, dans l’intérêt de son patient. Cette posture de développement personnel et professionnel est à encourager. Une formation complémentaire sur ce savoir-faire semblerait pouvoir améliorer la qualité d’exercice des soignants et de leur prise en soins.

Résumé traduit

Background: Sport’s practice in France is widespread and encouraged. Today’s competitive society can lead to misuse. General practitioners (GPs) are confronted with doping in their everyday practice. The objective of this study was to analyze GPs experience of doping substances consumption by patients that practice sports. Methods: Qualitative semi-structured interview study with 13 general practitioners in France was conducted from February 2020 to January 2022. Data analysis was guided by the grounded theory method approach, until enough data were available. Results: When confronted with a situation of doping substances consumption, GPs faced some difficulties. Sometimes they could step away from their role as caregiver and be guided by their emotions. Nevertheless, GPs were able to mobilize resources in order to take care of their patient, in a global and patient-centered approach. A model of the caregivers’ experience was produced. Conclusion: GPs struggling can successfully invest in new fields of competence, in the best interest of their patients. This posture of personal and professional development should be encouraged. Additional training on this know-how could improve the quality of practice of caregivers and the quality of their care.

  • Directeur(s) de thèse : Lisembard, Gabrielle

AUTEUR

  • Derville, Constantin
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 03/03/2023