Titre original :

Conséquences observées lors de l'arrêt des activités physiques et/ou sportives des patients majeurs qui consultent en médecine générale

Mots-clés en français :
  • Activité physique et sportive
  • conséquences
  • poids
  • humeur
  • addictions
  • sociales

  • Exercices physiques
  • Sports
  • Médecins généralistes
  • Exercice physique
  • Médecine générale
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2021LILUM651
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 10-12-2021

Résumé en langue originale

Les bénéfices liés à la pratique d'une activité physique et sportive (APS) régulière ont été étudiés à de nombreuses reprises et leur impact sur la santé sont bien connus. Cependant peu d’études se sont intéressées aux conséquences liées à l’arrêt temporaire ou définitif de ces activités. Les bénéfices d'une APS régulière se maintiennent tant que l'activité perdure mais qu’en est-il après l'arrêt de cette dernière ? A partir de quel moment après l’arrêt sportif des effets se font-ils ressentir ? L’objectif de mon étude est donc d’observer les principales conséquences de l’arrêt d’une APS chez les patients majeurs vivant dans le Nord - Pas-de-Calais. Il s’agit d’une étude épidémiologique, observationnelle, transversale et descriptive incluant des patients âgés de plus de 18 ans présents dans les cabinets de médecine générale du Nord et du Pas-de-Calais recrutés par l’intermédiaire de leur médecin traitant, sur une période de trois mois. Les conséquences observées sont principalement la dégradation de l’anxiété, de l’irritabilité, du regain d’énergie, des troubles du sommeil, de la sensation de libération et la prise de poids. Peu d’effets sur la vie sociale et sur les addictions ont été relevés. Le médecin traitant n’a que rarement été consulté pendant cette période d’arrêt sportif. Ces résultats suggèrent que les patients sportifs contraints d’arrêter leur pratique d’APS quelle(s) qu’en soi(en)t la/les raison(s), est une population à risque de développer des effets néfastes sur leur santé. De plus, ces effets semblent survenir précocement lors de l’arrêt de l’APS.

  • Directeur(s) de thèse : Messaadi, Nassir

AUTEUR

  • Parmentier, Emma
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre