Titre original :

Les répercussions bucco-dentaires de la prothèse partielle amovible à châssis métallique

Mots-clés en français :
  • Prothèse amovible

  • Bouche -- Maladies
  • Prothèses dentaires partielles amovibles
  • Odontostomatologie
  • Prothèse dentaire partielle amovible
  • Maladies de la bouche
  • Conception de prothèse dentaire
  • Santé buccodentaire
  • Langue : Français
  • Discipline : Chirurgie dentaire
  • Identifiant : 2021LILUC080
  • Type de thèse : Doctorat de chirurgie dentaire
  • Date de soutenance : 30-11-2021

Résumé en langue originale

Lorsque plusieurs dents sont absentes sur une arcade dentaire, la prothèse amovible partielle à châssis métallique est une solution thérapeutique qui peut être proposée au patient. Elle a pour but de restaurer la fonction et l’esthétique. Toutefois sa mise en place n’est pas sans conséquence au sein de la cavité buccale. Elle peut entrainer un risque de fracture dentaire, augmenter le risque carieux, modifier le débit et le pH salivaire, entrainer des lésions de la muqueuse, modifier le microbiote buccal et augmenter le risque de maladie parodontale. Le traitement par prothèse amovible peut, s’il est mal réalisé, perturber les fonctions comme la mastication et la phonation. Enfin des allergies peuvent survenir dues à l’utilisation de certains matériaux. La réussite ne peut être obtenue que par 2 conditions : - le respect des principes fondamentaux de la conception de la prothèse par le prothésiste et le dentiste ; - le suivi régulier par le patient qui doit être un véritable acteur de sa santé bucco-dentaire

  • Directeur(s) de thèse : Vandomme, Jérôme

AUTEUR

  • Lefebvre, Alice
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre