Titre original :

Evaluation des prescriptions au long cours des inhibiteurs de pompe à protons : l’exemple à l’établissement public de santé mentale des Flandres

Mots-clés en français :
  • Inhibiteur de pompe à protons 
  • recommandations 
  • pharmacovigilance 
  • mésusage 
  • dosage 
  • durée 
  • suivi 
  • accompagnement 
  • deprescription

  • Pompe à protons
  • Prescription médicale
  • Ulcère duodénal
  • Inhibiteurs de la pompe à protons
  • Médicaments sur ordonnance
  • Ulcère peptique
  • Hôpitaux psychiatriques
  • Évaluation de résultat (soins)
  • Langue : Français
  • Discipline : Pharmacie
  • Identifiant : 2021LILUE142
  • Type de thèse : Doctorat de pharmacie
  • Date de soutenance : 27-10-2021

Résumé en langue originale

Les IPP sont des médicaments de première intention utilisés dans le traitement des syndromes peptiques comme le reflux gastrooesophagien et l’ulcère gastroduodénal, du à leur efficacité. Leur utilisation au long cours peut être responsable d’apparition d’effets indésirables potentiels comme les infections gastro-intestinales. L’étude sur les prescriptions des IPP à l’EPSM des Flandres a mis en évidence que la durée de traitement est le paramètre le moins respecté par rapport aux recommandations. En outre, lorsque le dosage de l’IPP n’est pas respecté par rapport aux recommandations, il s’accompagne plus souvent d’un non-respect de la durée. Un usage au long cours des IPP nécessite une évaluation de la balance bénéfice/risque, et un suivi du patient. La deprescription reste une solution en accompagnement des régimes hygiéno-diététiques.

  • Directeur(s) de thèse : Simon, Nicolas

AUTEUR

  • Ramanantsoa, Andritiana
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre