Titre original :

L’apport de biomatériaux lors des corticotomies : gestion des déhiscences et fenestrations

Mots-clés en français :
  • Orthodontie
  • décortication alvéolaire sélective

  • Biomatériaux
  • Processus alvéolaire
  • Parodontologie
  • Mouvement dentaire
  • Régénération tissulaire guidée parodontale
  • Alvéole dentaire
  • Ostéogenèse
  • Lâchage de suture
  • Piézochirurgie
  • Langue : Français
  • Discipline : Chirurgie dentaire
  • Identifiant : 2021LILUC041
  • Type de thèse : Doctorat de chirurgie dentaire
  • Date de soutenance : 09-07-2021

Résumé en langue originale

La demande d’une thérapeutique orthodontique chez l’adulte ne cesse de croître. Chez ces patients, un aspect majeur doit être pris en compte : le temps de traitement. Pour cette raison, les corticotomies sont aujourd’hui une solution thérapeutique à envisager. En effet, de par les études actuelles, l’un des effets les plus étudiés est la diminution du temps de traitement. Chez ces patients, en cas d’Orthodontie non chirurgicale, les mouvements dentaires seront uniquement alvéolaires et non squelettiques. L’un des problèmes qui en découle est le déplacement dentaire en dehors des bases osseuses, à l’origine de la création ou de l’aggravation de résorptions alvéolaires telles que les déhiscences et fenestrations. Il est alors intéressant, comme l’ont fait les frères Wilcko en 2001, d’associer à la technique opératoire, une greffe osseuse. Celle-ci permettrai, en théorie, un gain osseux, principalement en épaisseur. Plusieurs obstacles peuvent cependant être rencontrés, tout d’abord le coût financier de la technique qui vient s’ajouter au coût du traitement. Mais également la variabilité des résultats. À l’avenir, il serait intéressant d’étudier un échantillon de la population plus important et de suivre ces mêmes patients sur le long terme afin d’évaluer et de quantifier les résultats de la régénération parodontale ainsi que leurs devenirs. Tout ceci dans le but d’établir un consensus pour cette technique, d’y définir sa prédictibilité et de lui déterminer de réelles indications cliniques.

  • Directeur(s) de thèse : Bocquet, Emmanuelle

AUTEUR

  • Saïd, Walid
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre