Titre original :

Retards de langage chez les enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance ayant présenté des carences affectives précoces : questionnaire à destination des orthophonistes

Mots-clés libres :
  • Maltraitance ; retard de langage ; rééducation ; psychoaffectif ; pluridisciplinarité
  • Maltreatment ; language delay ; rehabilitation ; psycho-affective ; multidisciplinary
  • Langue : Français
  • Identifiant : LILU_SMOR_2021_076
  • Composante : Médecine
  • Année de soutenance : 2021
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Les enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) ont des parcours de vie souvent complexes, du fait de leur passé chaotique faisant intervenir de la violence ou de la négligence à leur égard. Leur santé physique ainsi que leur développement psychique et langagier en sont souvent impactés. Les orthophonistes peuvent être amenés à recevoir pour rééducation d’un retard de langage ces enfants accueillis en famille d’accueil ou en établissement de l’ASE. Ils constatent chez cette population d’enfants des particularités (notamment comportementales et environnementales), qu’ils doivent intégrer dans leur prise en charge afin de répondre au mieux à leurs besoins. Quelles sont ces particularités, quelles adaptations sont nécessaires à effectuer lorsque l’on prend en charge, pour retard de langage, un enfant en situation de placement ? C’est l’objet du questionnaire adressé aux orthophonistes, réalisé dans le cadre de ce mémoire. Il semblerait qu’un travail en collaboration étroite avec toutes les personnes (professionnels ou non) gravitant autour de l’enfant soit le plus à même d’apporter des solutions aux problématiques langagières que présentent ces enfants. Le cadre des séances d’orthophonie doit pouvoir leur offrir une contenance tout en étant suffisamment souple pour s’adapter aux aléas de toutes sortes survenant régulièrement dans ce type de suivi, liés aux enfants eux-mêmes ou à leur environnement. Les enfants confiés à l’ASE et reçus en consultation pour prise en charge du retard de langage présentent donc des problématiques sociales et psychoaffectives spécifiques, pour lesquelles les orthophonistes s’estiment globalement trop peu formés.

Résumé traduit

Children entrusted to the Child Welfare System (Aide Sociale à l’Enfance) often have complex life paths, due to their chaotic past involving violence or neglect. Their physical health as well as their psychological and language development are generally impacted. Speech and language therapists are therefore called upon to see these children in foster care or in a child welfare system (ASE) institution because of language delays. They notice particularities in this population of children (notably behavioral and environmental), which they must integrate into their care in order to best respond to their needs. What are these particularities, what adaptations are necessary to make when taking care of a child in a placement situation for language delay? This is the purpose of the questionnaire addressed to speech therapists, carried out within the framework of this thesis. It would seem that working in close collaboration with all the people (professionals or not) around the child is the best way to bring solutions to the language problems that these children present. The framework of the speech therapy sessions must be strict enough to provide the necessary containment for these children, and flexible enough to adapt to all kinds of hazards, regularly occurring in this type of care, linked to the child himself or his environment. Children entrusted to the child welfare system (ASE) and received in consultation for treatment of language delay therefore present specific social and psycho-affective problems, for which speech therapists generally feel they have insufficient training.

  • Directeur(s) de mémoire : Gibaru, Ingrid

AUTEUR

  • Dhellemmes, Marie-Stella