Titre original :

Enfant sourd et interactions polyadiques : rôle de la multimodalité pour l’accès aux énoncés non adressés lors de situations d’interaction en inclusion scolaire et en famille

Mots-clés libres :
  • Surdité ; interaction ; langage non adressé ; multimodalité ; accompagnement parental
  • Deafness ; interaction ; non-addressed speech ; multimodality ; parental support
  • Langue : Français
  • Identifiant : LILU_SMOR_2021_047
  • Composante : Médecine
  • Année de soutenance : 2021
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

Les interactions polyadiques participent au développement des capacités langagières de l’enfant tout-venant qui accède au langage qui ne lui est pas adressé. Cependant, peu d’études questionnent l’accès au langage non adressé chez l’enfant sourd, bien qu’il y soit exposé au quotidien. L’objectif de notre mémoire est de savoir dans quelle mesure l’enfant sourd, relativement à l’enfant entendant, accède ou non au langage qui ne lui est pas adressé. Nous avons étudié deux cas d’enfants sourdes implantées ou appareillées, en analysant quantitativement et qualitativement les interactions, à travers une vidéo d’un repas familial et une vidéo d’un jeu dirigé en situation d’inclusion scolaire (logiciel ELAN). Les données sur le regard vers le locuteur et la reprise des énoncés suggèrent un accès limité des deux enfants sourdes au langage non adressé, en comparaison à deux enfants entendantes présentes dans les vidéos. Les chevauchements de parole perturberaient en partie cet accès. L’utilisation de gestes semble davantage attirer l’attention visuelle des enfants sourdes, et particulièrement les gestes symboliques, par rapport aux enfants entendantes. Pourtant, les locuteurs ne les utilisent que très peu en dehors du langage adressé à une enfant sourde. Il serait donc intéressant que les partenaires de communication exploitent davantage la modalité visuelle lorsqu’ils ne s’adressent pas à l’enfant sourd. Cela permettrait notamment l’accès à des sujets concernant des référents absents, qui sont ici abordés principalement lorsque les adultes interagissent entre eux.

Résumé traduit

Polyadic interactions contribute to the development of the language skills of the all-around child who accesses language that is not addressed to him. However, few studies question the access to non-addressed speech for deaf children, although they are exposed to it on a daily basis. The purpose of our project is to know how deaf children, in comparison to hearing chil-dren, access or not the non-addressed speech. We studied two cases of deaf children with im-plantation or hearing aid, by analyzing quantitatively and qualitatively the interactions, through a video of a family meal and a video of a guided game in a school inclusion situation (ELAN software). Data on gaze toward the speaker and repetition of utterances suggest limited access to non-addressed speech by the two deaf children compared to two hearing children in the vid-eos. Overlapping speech would partially disrupt this access. The use of gestures seems to attract more visual attention from the deaf children, especially symbolic gestures, compared to the hearing children. Yet, speakers use them very little outside of language addressed to a deaf child. It would therefore be interesting for communication partners to make more use of the visual modality when not addressing the deaf child. In particular, this would allow access to topics concerning absent referents, which are discussed here mainly when the adults interact with each other.

  • Directeur(s) de mémoire : Caët, Stéphanie

AUTEUR

  • Lapalus, Marion