Titre original :

Gestion péri-opératoire des pertes sanguines en chirurgie par laparotomie des cancers gynécologiques au Centre Oscar Lambret : étude observationnelle de type avant/après

Mots-clés en français :
  • Patient blood management
  • transfusion
  • cancer gynécologique
  • laparotomie
  • anémie
  • gestion des pertes sanguines

  • Organes génitaux femelles -- Cancer
  • Abdomen -- Chirurgie
  • Sang -- Transfusion
  • Tumeurs de l'appareil génital féminin
  • Laparotomie
  • Transfusion sanguine
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Anesthésie Réanimation
  • Identifiant : 2021LILUM156
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 04-06-2021

Résumé en langue originale

Contexte : Les cancers gynécologiques peuvent provoquer une anémie ferriprive. La chirurgie est pourvoyeuse de transfusion sanguine responsable d’une augmentation de la morbi-mortalité. Pour optimiser la transfusion, des recommandations ont été implémentées dans notre centre. Nous avons étudié leurs impacts sur la transfusion des patientes bénéficiant d’une laparotomie pour cancer gynécologique. Méthode : Étude observationnelle avant/après mise en place d’un protocole d’épargne transfusionnelle menée au Centre Oscar Lambret de Décembre 2017 à Décembre 2020. Les patientes opérées d’une laparotomie pour cancer gynécologique étaient incluses. Les données démographiques, biologiques, l’utilisation de fer et d’acide tranexamique, les saignements per et post-opératoire, le recours à la transfusion de l’incision à J7 ont été recueillies. Le critère de jugement principal était le taux de transfusion de l’incision à J7. Résultats : Le taux de transfusion per et/ou post-opératoire est passé de 49% à 38% après mise en place du protocole (p=0,13). Il a été statistiquement diminué en per-opératoire (p=0,03). Le respect du seuil, et de la transfusion d’un CGR à la fois ont été significatifs en per-opératoire (respectivement p=0,001, p=0,049) mais pas en post-opératoire (respectivement p=0,41, p=0,40). Le respect des seuils transfusionnels permet de diminuer le risque de transfusion en per-opératoire : OR,IC 95%=0,06[0,02;0,16],(p<10-3) et en post -opératoire : OR,IC95%=0,16[ 0,07;0,37 ],(p<10-3). Le fer intraveineux et l’acide tranexamique étaient plus délivrés après mise en place du protocole (respectivement p=0,002, p<10-3). Conclusion : La mise en place d’un protocole d’épargne transfusionnelle en lien avec les recommandations dans la chirurgie carcinologique gynécologique par laparotomie n’a pas permis de diminuer les transfusions de l’incision à J7. Les patientes ont cependant été moins transfusées en per-opératoire avec un meilleur respect des seuils transfusionnels.

  • Directeur(s) de thèse : Riquet, Maxime

AUTEUR

  • Blet, Anaïs
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre