Titre original :

Corticothérapie postnatale et dysplasie bronchopulmonaire : étude des pratiques en réanimation néonatale à Jeanne de Flandre

Mots-clés en français :
  • Hémisuccinate d’hydrocortisone
  • bétaméthasone
  • dysplasie bronchopulmonaire

  • Corticothérapie‎
  • Dysplasie bronchopulmonaire
  • Prématurés -- Maladies
  • Soins médicaux -- Évaluation
  • Hormones corticosurrénaliennes
  • Dysplasie bronchopulmonaire
  • Prématuré
  • Évaluation des pratiques médicales par des pairs
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Pédiatrie
  • Identifiant : 2021LILUM149
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 02-06-2021

Résumé en langue originale

Introduction: De récents essais randomisés ont montré qu’une faible dose d’hémisuccinate d’hydrocortisone (HSHC), administrée précocement chez un enfant prématuré, pouvait réduire le risque de dysplasie bronchopulmonaire (DBP). L’objectif était d’évaluer l’impact de l’HSHC précoce sur l’utilisation ultérieure de bétaméthasone à visée respiratoire, et sur l’évolution vers la DBP. Nous avons également évalué les facteurs associés à la prescription, et l’impact respiratoire et hémodynamique à court terme d’une corticothérapie par bétaméthasone. Méthodes: Étude monocentrique prospective menée chez les prématurés de moins de 28 semaines d’aménorrhée (SA) dans le service de réanimation néonatale de Jeanne de Flandre, inclus de façon consécutive entre Mai 2019 et Août 2020. Les patients étaient suivis jusqu’au terme révolu de 36 SA. L’utilisation d’une corticothérapie postnatale (HSHC, bétaméthasone) ainsi que son indication principale étaient retenues. Les paramètres cliniques, respiratoires, hémodynamiques, étaient relevés avant et après traitement par corticothérapie. Résultats: 65 patients étaient inclus, dont 32 filles. L’âge gestationnel moyen était à 25,8 +/- 1,2 SA. 73,8% des patients étaient intubés dès la naissance. 72,3% des patients recevaient au moins une cure d’HSHC, et 46,2% au moins une cure de bétaméthasone. 51,1% des patients traités par HSHC recevaient leur traitement de façon précoce. 69,2 % de notre population présentait une DBP modérée à sévère selon les critères NICHD. Une cure précoce d’HSHC ne diminuait pas la prescription ultérieure de bétaméthasone, et n’était pas associée à une diminution du risque de DBP dans notre étude. La bétaméthasone était associée à une diminution de la Fi02 de 14 points, et à une augmentation de la PAM de 7 mmHg (p<0.001). Discussion: Une corticothérapie précoce par HSHC n’était pas associée à une diminution de l'utilisation de corticoïdes ultérieurs, ou du risque de DBP dans notre étude, par rapport à un traitement par HSHC après 7 jours de vie. La bétaméthasone était associée à une diminution de la Fi02, ainsi qu’à une augmentation de la tension artérielle. La prescription de corticoïdes systémiques postnataux, doit être, en particulier dans la population d’extrêmes prématurés, réalisée dans des indications restreintes, en prenant en compte les bénéfices et risques associés à cette utilisation.

  • Directeur(s) de thèse : Nuytten, Alexandra

AUTEUR

  • Mazeau, Gaëlle
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre