Titre original :

Taux de décès avec ou sans prise en charge palliative en médecine aiguë gériatrique et comparaison des caractéristiques des patients décédés avec ou sans cet accompagnement

Mots-clés en français :
  • Gériatrie
  • médecine aiguë gériatrique
  • taux de décès
  • soins palliatifs
  • fin de vie
  • comparaison caractéristiques personnes âgées

  • Personnes âgées -- Soins hospitaliers
  • Soins palliatifs
  • Fin de vie
  • Analyse par cohorte
  • Mortalité
  • Gériatrie
  • Soins palliatifs
  • Mortalité
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2021LILUM146
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 01-06-2021

Résumé en langue originale

Contexte : Le taux de décès en service de médecine aiguë gériatrique (MAG) est non négligeable. Au vu du grand âge et de la fragilité des patients en MAG, la question de l’instauration de soins palliatifs est fréquente dans ces services. Les caractéristiques associées à l’instauration de soins palliatifs en MAG ont été peu étudiées. L’objectif de cette étude était de déterminer le taux de décès avec ou sans prise en charge palliative en MAG et de comparer les caractéristiques des patients décédés avec ou sans soins palliatifs. Méthode : Étude de cohorte multicentrique ambispective basée sur l’étude DAMAGE, qui a inclus 3509 patients âgés de 75 ans ou plus admis en MAG sur une période de 16 mois, avec un recueil prospectif des caractéristiques cliniques et gériatriques. Les dossiers des patients décédés ont été relus de manière rétrospective afin de s’assurer de l’exactitude des données concernant la mise en place d’un accompagnement palliatif avant le décès. Résultats : Au total, 177 (5,7%) patients sont décédés durant leur hospitalisation en MAG dont 123 (69.5%) ont bénéficié d’un accompagnement palliatif avant leur décès. La comparaison des caractéristiques des patients décédés avec ou sans soins palliatifs n’a pas mis en évidence de différence significative, mis-à-part le taux de créatinine à l’entrée dans le service. Conclusion : Le recours aux soins palliatifs avant décès en MAG est important et concerne plus de deux tiers des patients. Il n’y a pas de différence significative entre les caractéristiques des patients ayant eu ou n’ayant pas eu de soins palliatifs, suggérant que la décision de l’instauration de tels soins reposerait davantage sur une approche globale et individuelle du patient que sur des critères cliniques spécifiques.

  • Directeur(s) de thèse : Beuscart, Jean-Baptiste

AUTEUR

  • Bukor, Zsófia
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 01/01/2022