Titre original :

Étude prospective, et descriptive chez les femmes consultant aux urgences du CH de Roubaix et bénéficiant d’un dosage de troponine afin de rechercher les caractéristiques socio-épidémiologiques et cliniques des femmes présentant un syndrome coronarien aigu

Mots-clés en français :
  • SCA
  • femme
  • troponine
  • urgences

  • Syndrome coronarien aigu
  • Troponine
  • Hôpitaux -- Services des urgence
  • Syndrome coronarien aigu
  • Santé des femmes
  • Troponine
  • Facteurs socioéconomiques
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine d'urgence
  • Identifiant : 2021LILUM145
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 01-06-2021

Résumé en langue originale

Contexte : Les maladies cardio-vasculaires (MCV) représentent la première cause de morbimortalité dans le monde. Chez les femmes ces MCV tuent davantage que le cancer du sein. Parmi elles, on retrouve les maladies coronariennes et les maladies cérébrovasculaires. Si la pathologie coronarienne a longtemps été associée aux hommes, les femmes en sont tout autant victimes. En effet, nous constatons depuis plusieurs années une augmentation du taux d’hospitalisation pour infarctus du myocarde des femmes de plus en plus jeunes et intéressant particulièrement celles entre 45 et 54 ans. Cette nouvelle tendance s’explique par divers éléments dont les modifications de leur mode de vie. Ceci a permis de se rendre compte que si la pathologie coronarienne a bien été étudiée et comprise chez les hommes, permettant, à ce jour, une prise en charge adaptée, elle n’est pas extrapolable chez la femme. Les femmes sont donc victimes d’un retard de diagnostic et de prise en charge. Dans les nombreuses études effectuées sur la pathologie coronarienne, elles sont sous représentées. L’objectif principal de ce travail était de mettre en évidence des caractéristiques socio-épidémiologiques et cliniques chez les femmes présentant un événement coronarien. Méthode : Il s’agissait d’une étude observationnelle, prospective, incluant les patientes majeures admises au Service d’Accueil des Urgences du Centre Hospitalier de Roubaix et ayant bénéficié d’un dosage biologique de troponine. Ces femmes étaient ensuite réparties en deux groupes afin de comparer celles faisant un événement coronarien de celles n’en faisant pas. Résultats : Dans notre étude on retrouvait un risque plus élevé de survenue de syndrome coronarien aigu (SCA) chez les femme de plus de 65 ans en particulier lorsque ces dernières avait des antécédents d’AVC et/ou d’AIT, de cardiopathie ischémique et de tabagisme actif ou sevré depuis moins de 3 ans. L’irradiation de la douleur thoracique dans l’épaule et la mâchoire était elle aussi associée à un risque plus important de survenue de SCA. Le mode de vie et l’activité socio-professionnelle des patientes ne semblait pas influer sur la survenue d’événement coronarien. Conclusion : A travers cette étude, nous avons mis en évidence qu’à Roubaix les femmes de plus de 65 ans avec des antécédents de cardiopathie ischémique, d’AVC et/ ou d’AIT, tabagiques ou récemment sevrées, étaient plus à risque d’événement coronarien. Celui-ci était plus fréquent lorsque la douleur irradiait dans l’épaule et la mâchoire. Nous n’avons pas pu mettre en évidence un profil particulier de femme quant au mode de vie et à l’activité socioprofessionnelle, mais, nous avons, à travers nos recherches compris qu’une vigilance accrue est nécessaire chez les femmes de part leur présentation variée et évolutive avec l’âge.

  • Directeur(s) de thèse : Magnan, Aloo Marc

AUTEUR

  • Manche, Hélène
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre