Titre original :

Parcours spécifique de suivi de l’après-cancer du sein au centre Oscar Lambret : la place du médecin généraliste

Mots-clés en français :
  • Cancer du sein
  • après-cancer
  • médecin généraliste
  • coordination

  • Sein -- Cancer
  • Parcours de soins coordonnés
  • Médecins généralistes
  • Tumeurs du sein
  • Prise en charge personnalisée du patient
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2021LILUM141
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 28-05-2021

Résumé en langue originale

Contexte : Le cancer du sein a de nombreuses répercussions physiques et psycho-sociales. Le médecin généraliste (MG) joue un rôle central dans l’après-cancer du sein. L’objectif principal de ce travail a été d’évaluer la coordination entre le centre Oscar Lambret (COL) et les MG. Méthode : De juin 2020 à décembre 2020, nous avons réalisé une enquête de pratiques professionnelles sous forme d’un questionnaire auprès de 303 médecins généralistes exerçant dans le Nord-Pas-de-Calais, en charge au minimum d’un patient suivi dans le programme du parcours de l’après-cancer du sein au COL. Résultats : 100 MG ont répondu au questionnaire. Dans l’après-cancer du sein, plus de huit médecins sur dix se sentent impliqués et 73% pensent qu’ils devraient être davantage impliqués. Très peu (14%) estime n’avoir à participer à aucune décision. 77% des MG trouvent la communication avec le COL satisfaisante. Les principaux freins sont les lacunes en matière de coordination et de transmission des informations, le manque d’expérience et de formation. 84% des MG ne connaissent pas la mesure du Plan cancer consistant en la mise en place systématique d’un « Programme Personnalisé de l’Après-Cancer ». 95% estiment avoir un rôle à jouer dans l’après-cancer et 73% pensent que le programme aurait un bénéfice dans leur pratique et attendent qu’il améliore qualité de vie des patients et la coordination. 8 MG sur 10 sont ainsi prêts à prendre le relais dans la surveillance du cancer du sein. Conclusion : En proposant un suivi personnalisé, organisé et coordonné avec tous les acteurs, le programme de l’après-cancer du sein au COL intègre le MG à une place centrale. Il améliore également la communication avec le MG, par le biais de nombreux outils et crée ainsi un réel partenariat, centré sur le patient.

  • Directeur(s) de thèse : Vanlemmens, Laurence

AUTEUR

  • Brancheriau, Cécilia
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre