Titre original :

Étude de la reproductibilité inter-observateurs et de la performance diagnostique du score VI-RADS pour l’évaluation du caractère infiltrant des tumeurs vésicales

Mots-clés en français :
  • IRM
  • vessie
  • cancer
  • reproductibilité
  • VI-RADS
  • pratiques professionnelles

  • Vessie
  • Imagerie pour le diagnostic
  • Scores en médecine
  • Tumeurs de la vessie urinaire
  • Imagerie par résonance magnétique
  • Évaluation des pratiques médicales par des pairs
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Radiodiagnostic et imagerie médical
  • Identifiant : 2021LILUM139
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 28-05-2021

Résumé en langue originale

Objectif Déterminer la concordance inter-observateur et la performance diagnostique du score VIRADS sur une population de lecteurs séniors et juniors ayant tous été formés en imagerie génito-urinaire, en comparaison aux données des cystoscopies/biopsies. Matériel et Méthodes 35 patients ont été inclus pour lesquels nous disposions d’une IRM de vessie présentant une tumeur de vessie et ayant bénéficié d’une cystoscopie diagnostique avec un compte rendu endoscopique. Ils ont été identifiés à partir de 94 patients consécutifs du CHU de Lille entre mai 2012 et juin 2019, dont les données cystoscopiques et anatomopathologiques étaient disponibles. Les examens DICOM ont été anonymisés, avec attribution pour chacune des lésions cible d’un score VI-RADS standardisé. Les lecteurs, tous radiologues, identifiés, volontaires, issus du service d’imagerie génito-urinaire du Pr PUECH au CHU de Lille. Une formation des éléments de scoring VI-RADS a été faite sous forme d’un cours. La lecture des images a été effectuée sur une durée de 1 mois, et consistait à évaluer les lésions de vessie, issues des 35 patients. Chaque lecteur s’est prononcé sur le score (VIRADS 1 à 5). L’ordre de lecture des cas était aléatoire. Résultats Pour le score VI-RADS, la concordance inter-observateurs entre les 8 lecteurs a été évalué par un test alpha de Krippendorf avec une valeur de 0,71. La concordance inter-lecteurs (α) des différents signes séméiologiques est de 0,57 pour le signe 1, 0,65 et 0,59 pour les signes 2 et 4, et de 0,39 pour le signe 3. La concordance entre un score VI-RADS ≥3 et l’infiltration de la lésion prouvée en anatomopathologie est moyenne (α = 0,48). Il existe une bonne reproductibilité des signes 1, 2 et 4 avec un kappa de Cohen compris entre 0,57 et 0,66. Le signe 3 est peu reproductible dans notre étude (k=0,44). Les sensibilités et spécificités ont été calculé en utilisant 2 catégories : VI-RADS 1&2 et VI-RADS 3 à 5, retrouvant des sensibilités comprises entre 84,21% et 94,74% et des spécificités entre 6,67% et 53,33%. Conclusion Notre étude montre une bonne concordance inter observateurs du VI-RADS, ainsi qu'une sensibilité similaire aux études de la littérature. L’expérience des lecteurs ne semble pas avoir d’influence significative. L’élément sémiologique majeur dans l’attribution du score est la présence ou non d’une infiltration de la graisse extra-vésicale par la tumeur. Il semble persister des difficultés dans l’attribution du score VI-RADS, la méthode « pas à pas » du score pourrait être un outil efficace pour faciliter son utilisation en pratique courante.

  • Directeur(s) de thèse : Puech, Philippe

AUTEUR

  • Dernis, Léa
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre