Titre original :

Effet du genre de l’anesthésiste-réanimateur sur la survie des traumatisés graves en choc hémorragique : étude rétrospective au déchocage chirurgical du CHU de Lille

Mots-clés en français :
  • Traumatisme
  • choc hémorragique
  • genre
  • mortalité
  • recommandations

  • Choc hémorragique
  • Anesthésistes
  • Survie (médecine)
  • Soins médicaux -- Évaluation
  • Différences entre sexes
  • Choc hémorragique
  • Anesthésiologistes
  • Mortalité
  • Évaluation des pratiques médicales par des pairs
  • Facteurs sexuels
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine. Anesthésie Réanimation
  • Identifiant : 2021LILUM107
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 28-04-2021

Résumé en langue originale

Contexte : La place des femmes dans le monde médical est grandissante, avec néanmoins une persistance des disparités et inégalités socio-professionnelles. La diversité dans le milieu médical engendre une meilleure prise en charge globale des patients. Des études ont montré que le sexe féminin du praticien était corrélé à une morbi-mortalité moins importante. L’objectif principal de cette étude était la recherche d’une relation entre genre de l’anesthésiste-réanimateur trauma-leader et survie du patient traumatisé en choc hémorragique. Les objectifs secondaires étaient de mesurer l’impact du genre du médecin, de l'expérience du praticien, de son appartenance au Service et de l’horaire d’admission du patient sur l’adhésion aux recommandations et la survie à H24 et à J30. Méthode : Étude observationnelle, rétrospective, monocentrique, réalisée sur une période de mai 2010 à avril 2019 au déchocage chirurgical du CHU de Lille. Étaient inclus les patients traumatisés en choc hémorragique (plus de 6 CGR dans les 24 premières heures). Pour chaque item des recommandations européennes pour la prise en charge du choc hémorragique l’adhésion (oui/non ou non applicable) était évaluée. L’influence du genre et de l’expérience du médecin ainsi que la temporalité d’admission du patient sur l’adhésion à ces recommandations et la mortalité précoce (H24) et tardive (J30) a été analysée. Résultats : Un total de 275 dossiers-patients ont été analysés. Le taux de recommandations respectées était supérieur pour les patients vivants à 24 heures (79±12 % vs 67±13 % pour les patients décédés ; p<0,001) et restait associé à la survie après ajustement sur l’ISS (OR 1,082 (IC95% 1,048 ; 1,117) p<0,001). Le taux de respect des recommandations par les praticiens de genre féminin était supérieur (79±13% vs 75±13% pour les hommes ; p=0,0078). Aucun autre des critères étudiés n’avait d’impact sur l’adhésion aux recommandations. La survie des patients n’était pas influée par le genre du trauma-leader. Conclusion : L’adhésion aux recommandations européennes était associée de manière significative avec la survie. Les anesthésistes-réanimateurs de genre féminin respectaient significativement plus les recommandations sans impact sur la mortalité du patient.

  • Directeur(s) de thèse : Garrigue, Delphine

AUTEUR

  • Bardyn, Nicolas
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre