Titre original :

Complications materno-foetales chez les femmes avec diabète gestationnel sans facteurs de risque comparativement aux femmes avec facteurs de risque

Mots-clés en français :
  • Diabète gestationnel
  • dépistage
  • complications materno-foetales

  • Diabète gestationnel
  • Diabète gestationnel
  • Grossesse -- Complications (médecine)
  • Femmes enceintes -- Santé et hygiène
  • Diabète gestationnel
  • Complications de la grossesse
  • Facteurs de risque
  • Femmes enceintes
  • Langue : Français
  • Discipline : Médecine générale
  • Identifiant : 2021LILUM022
  • Type de thèse : Doctorat de médecine
  • Date de soutenance : 04-02-2021

Résumé en langue originale

Introduction : Les modalités de dépistage du diabète gestationnel (DG) varient selon les pays et les recommandations. En France, il est recommandé plutôt un dépistage sur facteurs de risques (FDR). Néanmoins certains dépistages sont faits chez des patientes n’ayant pas de FDR avec actuellement une prise en charge identique que l’on ait ou pas de FDR. L’objectif principal de l’étude est de comparer la survenue de différentes complications materno-foetales entre les femmes avec DG sans FDR comparativement à celles avec FDR. Patients et méthodes : Etude rétrospective sur 4772 patients DG avec et sans FDR prises en charge en hôpital de jour au CHRU de Lille entre février 2011 et décembre 2018. Les 2 groupes ont été appariés sur la parité et la durée de prise en charge. Nous avons analysé les différentes complications dans les 2 groupes à l’aide d’un modèle logistique mixte. Les complications étudiées sont macrosomie, SGA (small for gestationnal age), césarienne, dystocie des épaules, pré-éclampsie, APGAR à 1 et 5 min, transfert en néonataolgie, prématurité < 37 SA. Nous avons défini un critère composite (au moins une complication parmi celles analysées). Nous avons analysé le lien entre HbA1c, IMC et âge maternel, et l’apparition de complications materno foetale chez les patientes avec DG sans FDR. Résultats : Nous avons inclus 4394 patients avec FDR de DG et 378 sans FDR. Nous avons retrouvé significativement plus de SGA dans le groupe sans FDR (p=0.044). En revanche il y a significativement plus de macrosomie (p=0.002), de césarienne (p<0.001) et de dystocie des épaules (p=0.040) chez les femmes avec FDR. De même le risque de présenter au moins une complication du critère composite est plus important chez les femmes avec FDR (p=0.020). Chez les femmes sans FDR, nous avons retrouvé une association entre HbA1c et macrosomie d’une part (p=0.013), et critère composite d’autre part (p=0.023). L’IMC élevé est également associé à la macrosomie (p=0.0144), mais est un facteur protecteur de SGA (p=0.0481). Par contre, nous n’avons pas pu déterminer clairement les facteurs qui sont associés à ce surrisque de SGA chez les patientes avec DG sans FDR. Discussion : Ces résultats montrent qu’il est nécessaire d’avoir des données complémentaires pour expliquer ce sur-risque de SGA dans la mesure où on ne peut pas exclure le rôle de la restriction alimentaire ou le fait que ces patientes avaient des niveaux glycémiques plus bas au cours de la grossesse même si le pourcentage d’insulinothérapie était significativement moins important dans le groupe sans FDR.

  • Directeur(s) de thèse : Vambergue, Anne

AUTEUR

  • Wallet, Hélène
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 04/02/2022