Titre original :

La Flandre intérieure (Nord de la France) : caractérisation et cartographie des sols contribution à la connaissance des formations superficielles

  • Langue : Français
  • Discipline : Géo-sciences
  • Identifiant : 1993LIL10180
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1993

Résumé en langue originale

La recherche porte sur la caractérisation et la cartographie, à l'échelle de 1/50000, des sols de la Flandre intérieure (Nord de la France). Ce travail a été établi à partir d'une synthèse des données acquises depuis 1980, dans le cadre d'études réalisées en vue d'aménagements divers et surtout, à partir de la réalisation et de la description d'environ 2800 sondages à la tarière à main. Cette reconnaissance des sols menée sur une épaisseur atteignant au minimum 1,60 m a été complétée par la description d'une soixantaine de fosses pédologiques. Celles-ci ont fait fréquemment l'objet de prélèvements et de déterminations physico-chimiques. L'analyse du milieu physique et l'interprétation de ces données pédologiques soulignent, malgré la monotonie lithologique du substrat argileux yprésien, la complexité de cette région naturelle dominée par l'alignement w-e des monts de Flandre, seuls témoins de la sédimentation sableuse éocène. De plus, elles attestent l'importance du recouvrement loessique pléistocène. 256 unités cartographiques ont été définies en fonction de l'origine et de la nature lithologique des matériaux originels sur lesquels se sont développés les sols, des caractéristiques physiques de ces derniers, de leur drainage interne et de leur développement pédogénétique. L'évolution pédogénétique des sols est soumise d'une façon générale, mais à des degrés divers, à un engorgement temporaire du fait de la remontée de la nappe phréatique mise en place au-dessus du substrat argileux. Par ailleurs, il apparaît que les remaniements anthropiques en relation avec une occupation dense et ancienne de la région, ont affecté fortement les sols. Un bilan de l'évolution morphologique des versants limoneux est tente à partir de l'établissement de trois transects. Enfin, la reconnaissance systématique des sols contribue à l'amélioration de la connaissance du substrat géologique et des formations superficielles de la région. Cet apport concerne plus particulièrement les cailloutis de silex du pléistocène moyen et inférieur qui recouvrent la partie sommitale des buttes de moyennes altitudes, et les dépôts ante-weichseliens du Nord de la Flandre intérieure

  • Directeur(s) de thèse : Celet, Paul

AUTEUR

  • Douay, Francis
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification