Titre original :

Discipline sociale entre prêtres : bureaucratie et collégialité dans un diocèse français contemporain

  • Langue : Français
  • Discipline : Sociologie
  • Identifiant : 2004LIL12004
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-2004

Résumé en langue originale

Deux processus informels entre prêtres renforcent la collégialité parmi ces derniers: une solidarité limitée afin de maintenir la coopération et la formation d'une oligarchie de prêtres dans la négociation de valeurs précaires. Ces processus sont constitutifs d'une discipline sociale entre prêtres, nécessaire et conjuguée aux aspects opérationnels d'une discipline formelle développée à partir des années 1960 parallèlement au Concile Vatican II. D'un côté, la solidarité limitée entre prêtres se caractérise par une division informelle du travail entre prêtres autour d' "offres religieuses" (rituelle, militante, intellectuelle), permettant la prise en charge de la diversité des rapports au catholicisme. Elle se caractérise également par la cohésion entre prêtres développant des offres différentes, facilitant la construction d'un consensus, en donnant la priorité au rapport à prétention universelle prêtre / laïc. De l'autre, l'existence de mécanismes permettant la formation d'une sorte d'oligarchie de prêtres, capables de jouer un rôle d'intermédiaire entre "offres religieuses", est le deuxième élément susceptible de favoriser une négociation collégiale entre prêtres des priorités pastorales et des transformations organisationnelles à opérer. L'articulation entre évêque et prêtres se situe principalement dans la sélection parmi les seconds de proches conseillers et dans la définition et l'attribution de missions diocésaines. L'étude de ces deux aspects manifeste le poids du système d'échange entre prêtres dans la prise de décision diocésaine L'objet de cette étude concerne l'organisation des échanges entre prêtres dans le cadre d'un diocèse françaiscontemporain. Celui-ci est caractérisé par la formation d'une jeune génération de prêtres et par une diversité des identités catholiques. Nous faisons l'hypothèse principale que ces échanges sont organisés de façon collégiale et participent au travail d'unification catholique au côté de l'évêque. La collégialité entre prêtres vise à défendre leur engagement et l' "offre religieuse" constitutive, à recomposer et à maintenir leur identité spécifique à l'égard des laïcs et à se ménager une marge de manoeuvre à l'égard de l'évêque, et plus largement à l'égard de l'administration diocésaine. En ce sens, elle peut être conçue sous la forme de "poches collégiales" à l'intérieur d'une organisation plus vaste. Afin de valider cette hypothèse principale, nous avons notamment construit un questionnaire, qui a permis de recueillir la déclaration de liens de collaboration, de conseil, de contacts conviviaux et de soutien personnel à l'intérieur d'une population complète de 104 prêtres.

  • Directeur(s) de thèse : Lazega, Emmanuel

AUTEUR

  • Wattebled, Olivier
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre