Titre original :

Conodontes du Dévonien supérieur - Carbonifère inférieur (Thaïlande, Europe) - paléontologie et implications géologiques

Mots-clés en français :
  • Géochimie inorganique
  • Lydienne (roche)

  • Paléoécologie
  • Paléogéographie
  • Biostratigraphie
  • Conodontes
  • Conodontes
  • Susceptibilité magnétique
  • Radiolarite
  • Radiolarite
  • Radiolarite
  • Radiolarite
  • Langue : Français
  • Discipline : Biodiversité des écosystèmes fossiles et actuels. Paléontologie
  • Identifiant : 2006LIL10083
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-2006

Résumé en langue originale

Durant le Dévonien supérieur - Carbonifère inférieur, des sédiments siliceux biogéniques se sont déposés dans divers endroits du globe. En Thaïlande, il s'agit de radiolarites continues qui sont les témoins d'un ancien bassin océanique, la Paléo-Téthys. En Europe, les radiolarites sont intercalées au sein de séries calcaires de plate-forme et leur âge et origine demeurent discutés. L'étude des conodontes en Thaïlande a permis de mieux contraindre la durée de vie de l'océan Paléo-Téthys (Dévonien inférieur à Trias), d'en tirer les conséquences tectoniques et paléogéographiques et d'aider à l'établissement des échelles biostratigraphiques des radiolaires. De plus, leur présence dans des sédiments distaux et profonds montre que les conodontes étaient présents dans le domaine océanique et qu'ils sont caractérisés par une petite taille. L'étude biostratigraphique dans les séries d'Europe indique que l' évènement siliceux se serait produit au Tournaisien supérieur (lydiennes) et au Viséen inférieur-moyen. Parallèlement à l'étude paléontologique, des analyses de sédimentologie, de susceptibilité magnétique et de géochimie inorganique ont été entreprises afin de déterminer l'origine de cet évènement en Europe et de voir si les facteurs ont eu des répercussions en Thaïlande. La sédimentation siliceuse est progressive et n'est pas due à un changement de la géochimie des eaux. Ces radiolarites sont issues de la conjonction de plusieurs facteurs : un refroidissement climatique, une transgression qui modifie la circulation océanique et l'eutrophisation favorisée par la configuration paléogéographique qui permet la circulation de courants froids riches en nutriments.

  • Directeur(s) de thèse : Caridroit, Martial - Derycke-Khatir, Claire

AUTEUR

  • Randon, Carine
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification