Titre original :

Analyse du rayonnement et des couplages électromagnétiques provoqués par des signaux hautes fréquences interférant avec des câbles d'énergie basse tension

  • Langue : Français
  • Discipline : Électronique
  • Identifiant : 2002LIL10077
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-2002

Résumé en langue originale

La thèse traite deux applications de la théorie des lignes de transmission tournée vers la comptabilité électromagnétique. Tout d'abord pour l'analyse des couplages électromagnétiques exercés sur un câble contenu dans des guides métalliques. Des confrontations avec des mesures pratiquées en chambre anéchoique, en cellule TEM, puis en chambre réverbérante à brassage de modes permettent de cerner les limites de validité de cette théorie. Notamment, il est montré que jusqu'à une fréquence de 100 MHz, l'accord avec les mesures est satisfaisant. Les expériences sont ensuite étendues au cas de faisceaux de câbles, afin de déceler l'apparition de dérives due à l'émergence d'un mode commun induit. Une autre application envisagée dans cette thèse concerne le rayonnement de lignes d'énergie transportant des signaux, à très hautes fréquences en vue d'établir des télécommunications digitales. Des mesures réalisées dans une salle spécialement aménagée permettent d'évaluer la pollution électromagnétique de ces dispositifs. Sur la gamme de fréquence allant de 1 MHz à 30 MHz, il est montré que le rayonnement lointain de ces lignes est surtout introduit par un mode commun lié à l'imperfection des émetteurs.

  • Directeur(s) de thèse : Demoulin, Bernard

AUTEUR

  • Razafferson, Richard
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification