Titre original :

Transmission du VIH-I par le lait maternel : compartimentalisation de la reponse humorale et de la population virale

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de la vie et de la santé
  • Identifiant : 2000LIL10165
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-2000

Résumé en langue originale

Notre objectif general a ete d'etudier les principaux facteurs biologiques impliques dans la transmission du vih-1 par le lait maternel. Un des buts essentiels de notre recherche a ete d'evaluer le role de l'immunite humorale mammaire contre le vih-1 dans la transmission du virus par le lait maternel. Une cohorte de 43 meres asymptomatiques et de leur enfant nourri au sein a ete constituee a bangui (republique centrafricaine). Le taux d'incidence de la transmission post-natale precoce (avant 6 mois) par le lait maternel du vih-1 a ete estime a 27 cas pour 100 femme-semestres d'allaitement. La comparaison des activites specifiques contre des epitopes de l'enveloppe virale (dont l'epitope eldkwa) et des activites fonctionnelles dans un test d'inhibition de transcytose des igg du serum et du colostrum de meres infectees nous ont permis de mettre en evidence l'existence d'une compartimentalisation de la reponse igg contre le vih dans la glande mammaire. Par la meme approche, nous avons compare les activites specifiques et fonctionnelles des igg et des s-iga, ainsi que les concentrations des s-iga, s-igm, igg, lactoferrine et du slpi dans le lait preleve a la naissance, 1 mois et 6 mois, de meres qui ont transmis ou non le virus par le lait maternel. Nos resultats montrent que la reponse humorale contre le vih dans le lait maternel est de meme intensite dans les groupes de meres et indiqueraient que la reponse humorale anti-vih-1 dans la glande mammaire n'est pas un facteur unique de l'inhibition de la transmission du vih-1 par le lait maternel. Enfin, l'etude genetique des variants effectuee dans la region v3 de l'enveloppe virale du vih libre (arn) et du vih associe aux cellules (adn) provenant de colostrum de meres infectees font apparaitre que la population virale dans le sang est differente de la population virale dans le lait maternel. En conclusion, la transmission du vih de la mere a l'enfant par le lait maternel est probablement un phenomene complexe et multifactoriel ou interviennent la reponse immune, la charge virale et d'autres facteurs encore non caracterises.

  • Directeur(s) de thèse : Bélec, Laurent

AUTEUR

  • Becquart, Pierre
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification