Titre original :

Antennes multicouches intégrées sur arséniure de gallium à 24 GHz pour applications antennes actives faible portée

  • Langue : Français
  • Discipline : Électronique
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1999

Résumé en langue originale

L'intérêt suscité par les systèmes de contrôle et d'identification tend à se développer ces dernières années. Ces systèmes requièrent l'utilisation des hyperfréquences, qui permet une intégration maximum ainsi qu'un débit d'information important. Nous nous sommes particulièrement attachés à la réalisation monolithique de l'interface de communication (l'antenne) de l'antenne active, élément essentiel de ces systèmes. Pour atteindre cet objectif, nous avons retenu les configurations d'alimentation de l'antenne et les différents substrats permettant simultanément une intégration maximum et l'optimisation des performances de l'antenne et du circuit actif. Nous avons retenu l'alimentation par ligne enterrée et couplage électromagnétique. Pour augmenter les performances de l'antenne, essentiellement le gain et la bande passante, nous nous sommes intéressés à l'utilisation du couplage parasite. L'étude, assistée par ordinateur de ces différentes antennes, a permis d'étudier des antennes réseaux linéaires et bidimentionnelles. Certaines de ces antennes ont été réalisées. Leur réalisation est monolithique et a été permise par l'optimisation des procédés de réalisation technologique. Ces antennes intégrées et compactes ont été montées en cellule de mesure et ont permis d'observer une augmentation de la bande passante grâce au couplage parasite. Des solutions (dépôt plasma) sont à l'étude au sein de notre équipe de recherche en collaboration avec le laboratoire GePiFrEm de l'U.S.T.L. afin d'obtenir des substrats diélectriques à faibles pertes et permittivité relative.

  • Directeur(s) de thèse : Vindevoghel, Jean

AUTEUR

  • Grzeskowiak, Marjorie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre