Titre original :

Anémie du post-partum : Prise en charge et rôle du pharmacien d’officine

Mots-clés en français :
  • Anémie, post-partum, grossesse, obstétrique, supplémentation en fer, pharmacie clinique, Anémie chez la femme enceinte, Maladies puerpérales, Carence en fer

  • Langue : Français
  • Discipline : Pharmacie
  • Identifiant : 2012LIL2E005
  • Type de thèse : Doctorat de pharmacie
  • Date de soutenance : 27-01-2012

Résumé en langue originale

Le fer est un oligoélément indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Entre autres, il est incorporé dans l’hémoglobine et permet le transport de l’oxygène des poumons aux tissus. La grossesse est un état physiologique qui augmente les besoins en fer de l’organisme pour le transfert au foetus et l’augmentation de la masse érythrocytaire. Une carence en fer peut-être responsable d’asthénie, de moindre résistance aux infections et de diminution des performances intellectuelles. L’anémie par carence martiale est définie chez la femme enceinte par un taux d’hémoglobine inférieur à 11g/dl au premier et troisième trimestre de grossesse, et inférieur à 10,5 g/dl au deuxième trimestre de grossesse. L’anémie du post-partum est la conséquence d’une anémie par carence martiale pendant la grossesse et/ou d’une hémorragie lors de la délivrance ou en post-partum. La prise en charge de la patiente doit-être rapide afin de restaurer les réserves en fer le plus vite possible et qu’elle retrouve toutes ses capacités. Des spécialités pharmaceutiques par voie orale sont disponibles et peuvent-être prescrites en prévention pendant la grossesse, ou en curatif en post-partum uniquement pour des anémies légères, leur délai d’efficacité étant très long et les effets indésirables gênants. Deux formulations de fer injectable sont disponibles aujourd’hui, l’une à l’hôpital, l’autre en pharmacie de ville. Elles permettent d’éviter la transfusion lorsque l’anémie sévère est bien tolérée, mais sont à risque de réactions plus graves, d’où la nécessité de toujours injecter la première dose à l’hôpital. Le pharmacien d’officine a un rôle essentiel dans la prévention de l’anémie du post-partum, tout d’abord pendant la grossesse, lorsque la femme enceinte se présente à la pharmacie avec une prescription de fer per os. En effet, la bonne compréhension du traitement et les conseils associés sont primordiaux pour une bonne adhérence de la patiente au traitement et donc une meilleure efficacité. En post-partum, le pharmacien aura pour rôle de rassurer la patiente sur son traitement, assurer un bon suivi de la restauration complète et durable des réserves, et prodiguer les mesures d’hygiène nécessaires afin qu’une autre anémie ne se réinstalle progressivement.

Résumé traduit

...

  • Directeur(s) de thèse : Decaudin, Bertrand

AUTEUR

  • Desrousseaux, Agathe
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre