Titre original :

Activité antinéoplasique de la lactoferrine modulation de l'activité cytotoxique des cellules "natural killer" (nk) et régulation de la transition g1-s du cycle des cellules épithéliales cancéreuses mammaires et coliques

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de la vie et de la santé
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1998

Résumé en langue originale

La lactoferrine est une glycoproteine principalement secretee dans le lait et liberee dans le plasma par degranulation des polynucleaires neutrophiles. Il a ete demontre qu'elle augmente la cytolyse des cellules tumorales par les cellules nk, cependant le mecanisme reste mal defini. Afin de determiner ce mecanisme, nous avons recherche l'effet de la lactoferrine sur la cytolyse. Nous demontrons que la lactoferrine module l'activite cytotoxique des cellules nk en fonction de sa concentration et sensibilise les cellules tumorales a la lyse en fonction de leur phenotype. En particulier, la lactoferrine augmente la sensibilite a la lyse des cellules d'adenocarcinome mammaire et de colon probablement en les bloquant en phase g1 du cycle cellulaire. Nous avons recherche le mecanisme moleculaire de l'effet anti-proliferatif de la lactoferrine sur les cellules d'adenocarcinome mammaire mda-mb-231. Nous demontrons que la lactoferrine induit un arret en phase g1 en diminuant l'expression de cdk2 et de la cycline e et en augmentant celle de p21#w#a#f#1#/#c#i#p#1 par une voie independante de p53. Ceci est correle avec l'inhibition des activites kinases de cdk2 et cdk4 maintenant prb sous une forme hypophosphorylee. Nous avons caracterise deux types de sites de liaison de la lactoferrine sur les cellules mda-mb-231. Le premier correspond aux proteoglycannes. Le second, moins represente, correspond probablement au recepteur specifique. Nous montrons que la modulation de l'activite biologique de la lactoferrine sur ces cellules requiert la presence d'heparane sulfate proteoglycannes correctement sulfates. Nous suggerons que l'activite de la lactoferrine sur ces cellules est regulee par un equilibre entre la proportion d'hspg et de sites de haute affinite.

  • Directeur(s) de thèse : Boilly-Marer, Yolande

AUTEUR

  • Damiens, Eve
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre