Titre original :

Étude structurale de nitrures de fer par microdiffraction et diffraction électronique en faisceau convergent

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences des matériaux
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1995

Résumé en langue originale

Des études structurales par microdiffraction et diffraction électronique en faisceau convergent sont effectuées sur deux types d'échantillon de nitrure de fer : le groupe spatial de cinq phases du diagramme fer-azote, synthétisées par nitruration gazeuse, est déterminé sans ambiguïté. Dans un premier temps, le système cristallin, le réseau de bravais, les plans de glissement et les axes hélicoïdaux sont déduits en comparant les clichés de microdiffraction électronique obtenus avec des clichés théoriques et des tables. Seuls quelques groupes spatiaux sont compatibles avec ces informations. Par la suite, le groupe spatial est déterminé par diffraction électronique en faisceau convergent. Les résultats obtenus pour ces phases sont en accord avec les résultats de la bibliographie déduits par diffraction des rayons x, excepté pour la phase Epsilon-Fe4N. Une structure est proposée pour cette phase. Le groupe spatial de la phase Dzeta-Fe2N n'a pu être obtenu par comparaison des clichés de diffraction avec les simulations, ceci en raison du nombre important d'extinctions dues à la position particulière des atomes de fer et d'azote dans la structure. Une autre procédure a permis de le déduire. Quatre nitrures de fer, synthétisés par cobroyage de poudres de nitrure de fer et de fer, sont étudiés par microdiffraction électronique. Les poudres ainsi obtenues sont nanocristallines et les clichés de diffraction sont des clichés d'anneaux. Seul le réseau de Bravais peut être déduit de ces clichés.

AUTEUR

  • Richard, Olivier
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre