Titre original :

Architectures massivement parallèles pour la synthèse d'images temps réel

  • Langue : Français
  • Discipline : Informatique
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1993

Résumé en langue originale

En règle générale, une machine massivement parallèle utilise un très grand nombre de processeurs sur lesquels sont réparties les données à traiter. En synthèse d'images, ces données sont de deux types : les objets de la scène à visualiser et les pixels de l'écran. Il est alors naturel d'envisager deux types de parallélisme : parallélisme objet (les processeurs sont associés aux objets) et parallélisme pixel (les processeurs sont associés aux pixels). Le but de cette thèse est de comparer de manière formelle ces deux types de parallélisme et de déterminer les puissances potentielles des machines graphiques basées sur ces principes. Après une présentation et une classification de tous les systèmes graphiques massivement parallèles proposés à ce jour, nous étudions plus particulièrement ceux utilisant un découpage de l'écran en zones, et composés d'une seule unité de conversion massivement parallèle (objet ou pixel) générant tour à tour chacune des zones (affichage de facettes par la méthode de Gouraud). Par ailleurs, nous menons également, dans le cadre d'une machine à parallélisme objet, une étude de faisabilité d'un processeur d'affichage de quadriques.

  • Directeur(s) de thèse : Mériaux, Michel

AUTEUR

  • Karpf, Sylvain
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre