Titre original :

Déformation du polyétheréthercétone amorphe et semi-cristallin : modélisation et influence des antécédents thermomécaniques

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences des matériaux
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1991

Résumé en langue originale

La déformation du polyétheréthercétone (PEEK) au-dessus de sa température de transition vitreuse met en évidence une cristallisation induite par étirement, caractérisée par la variation du taux de cristallinité avec le taux de déformation et une orientation moléculaire évaluée par mesure de biréfringence et par dichroïsme infrarouge. Cette caractérisation permet l'évaluation de la contribution de la phase a amorphe à l'orientation et ainsi une confrontation aux modèles théoriques de l'élasticité caoutchoutique. Cela conduit alors à une estimation des paramètres moléculaires du PEEK (nombre de chaînes par unité de volume, masse molaire entre enchevêtrements, nombre d'unités monomères par segment statistique) et met en évidence un désenchevêtrement progressif des chaînes macromoléculaires lors de la déformation. Celui-ci caractérisé par la variation du nombre de segments statistiques entre points d'enchevêtrements, permet d'évaluer l'influence d'une prédéformation homogène sur la déformation plastique et plus particulièrement sur le taux naturel d'étirage. L'existence d'une cristallisation induite ne facilite pas la comparaison avec les modèles théoriques. Cependant, l'étude du PEEK, cristallisé à partir de l'état vitreux permet, en réduisant l'influence de celle-ci, de mieux cerner le rôle de la phase amorphe

  • Directeur(s) de thèse : Rietsch, François

AUTEUR

  • Bassigny, Véronique
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre