Titre original :

Biologie halieutique de la Limande (Limanda limanda, L. 1758) en Manche orientale et mer du Nord

  • Langue : Français
  • Discipline : Biologie et physiologie animales
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1988

Résumé en langue originale

Les connaissances antérieures acquises sur la limande semblaient indiquer que cette espèce représente en mer du Nord une potentialité halieutique non négligeable, pouvant alléger les pressions sur les stocks de Plies et de Soles. La reproduction et la croissance de l'espèce ont été décrites en Manche orientale et mer du Nord. La comparaison avec la bibliographie révèle l'existence d'un gradient en latitude touchant le taux de croissance et l'âge de première maturité sexuelle. Une atrésie ovocytaire semble toucher tous les ovaires après la ponte. L'étude des répartitions de densité en mer du Nord (campagnes internationales IYFS) a révélé de fortes concentrations de l'espèce au niveau des bancs de sable, ainsi qu'une ségrégation spatiale en fonction de l'âge. Ce dernier phénomène a été confirmé par des analyses multivariées réalisées sur les distributions de tailles qui ont permis de pressentir la cohabitation de deux populations distinctes et l'existence d'une relation entre les flux de courants et la taille des individus, évoquant une migration au long de la croissance. Ces informations introduites dans le modèle de Ricker montrent que, dans l'état actuel des connaissances sur le stock, l'espèce peut supporter sans trop de dommages des pressions de pêches supérieures à celles subies actuellement, mais qu'en tout état de cause, une intensification de son exploitation n'accroîtrait pas le rendement ; l'effort devrait plutôt porter sur l'amélioration du produit fini en vue d'une meilleure commercialisation.

  • Directeur(s) de thèse : Frontier, Serge

AUTEUR

  • Tassel, Mireille
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre