Titre original :

Contribution de la culture de cellules à l'étude du contrôle de la prolifération cellulaire au cours de la régénération du membre d'Axolotl (Amphibien Urodèle)

  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de la vie et de la santé
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1987

Résumé en langue originale

Parmi les vertébrés, seuls les amphibiens sont capables de regénérer leurs membres après amputation. Une technique de culture primaire de cellules mésenchymateuses de blastème de régénération de membre d'axoltol a été mise au point. L'efficacité de la transferrine et d'un facteur de croissance d'origine nerveux (fgf) utilisé à l'état purifié, sous ses deux formes, acide basique, en présence ou non d'éparine ; la production de facteur mitogène par le système nerveux est modifié au cours de la régénération. Mise en évidence d'un facteur mitogène soluble produit par la cape épidermique, semble être plus actif que le facteur nerveux. Et les auteurs présentent l'hypothèse de la production par les cellules mésenchymateuses elles-mêmes d'un facteur mitogène agissant selon un mode autocrine

  • Directeur(s) de thèse : Boilly, Bénoni

AUTEUR

  • Albert, Philippe
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre