Titre original :

Application de l'analyse de structure et de la fonction entropie au traitement du signal

  • Langue : Français
  • Discipline : Automatique
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-1983

Résumé en langue originale

Ce travail vise à définir une méthodologie de description, d'analyse et de traitement du signal prenant en compte la structure de celui-ci ainsi que son contenu informationnel. Le premier chapitre du mémoire décrit, dans un premier temps, les méthodes permettant de donner aux signaux une structure de messages décomposables en primitives successives. Dans un second temps, les messages ainsi constitués font l'objet d'une procédure de reconnaissance hiérarchisée à deux niveaux: reconnaissance syntaxique au premier niveau, puis affinement par une reconnaissance métrique au second niveau, Le deuxième chapitre propose une adaptation du calcul de transinformation afin d'intégrer les spécificités des suites temporelles dans l'évaluation des relations pouvant lier plusieurs signaux à structure de messages. C'est ainsi que les retards (déphasages) d'un signal sur un autre ont pu être pris en compte permettant de dégager un indice de causalité d'un signal sur un autre. Dans le troisième chapitre on définit un histogramme décrivant la statistique des différents états pris par un signal sur un horizon temporel donné. Les variations de cet histogramme induites par un glissement dans le temps constituent alors un indicateur de prédiction de l'évolution du signal, Une interprétation géomètrique élémentaire de cette opération de différentiation permet de définir des trajectoires de tendance facilement interprétables. Finalement le dernier chapitre propose une application de la méthodologie à la définition d'un dispositif de surveillance des signaux respiratoires d'un patient placé en réanimation.

  • Directeur(s) de thèse : Vasseur, Christian

AUTEUR

  • Chebel, Brigitte
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre