Titre original :

L'impact de la maladie de Parkinson sur les mécanismes prédictifs de la perception audiovisuelle de la parole

Mots-clés libres :
  • maladie de Parkinson; perception audiovisuelle de la parole; codage prédictif; prédiction temporelle
  • Langue : Français
  • Identifiant : LILU_SMOR_2020_044
  • Composante : Médecine
  • Année de soutenance : 2020
  • Type de mémoire : Mémoire de Master
  • Mention : Mémoire d'Orthophonie
  • Parcours : Inconnu

Résumé

La maladie de Parkinson est une pathologie neurodégénérative caractérisée par la perte des neurones dopaminergiques. Ces neurones se conduiraient comme des systèmes de prédiction dans le temps permettant d'anticiper l'arrivée d'une information sensorielle et de faciliter la détection du signal reçu. Des recherches ont montré que les patients porteurs de la maladie de Parkinson avaient une capacité diminuée à extraire l'information temporelle à partir de stimuli prévisibles visuels et que cela était directement corrélé à la déplétion dopaminergique. La littérature ne propose pas d'études en lien avec un déficit des mécanismes prédictifs de la parole dans la maladie de Parkinson. Notre hypothèse était que les patients malades ne tirent pas bénéfice de l'information temporelle visuelle pour améliorer leur perception auditive de la parole, contrairement aux individus non-malades. Pour explorer cette hypothèse, nous avons présenté à deux patients malades des syllabes de parole en modalité auditive, visuelle et audiovisuelle et nous avons ajouté des indices prédictifs visuels qui indiquaient le contenu « what » et/ou l'arrivée « when » de la syllabe. Les résultats témoignent d'une amélioration perceptive chez les participants malades, aussi bien à partir de l'indice « when » que de l'indice « what », et vont à l'encontre de notre hypothèse initiale. Des données neurophysiologiques seraient intéressantes afin d'observer l'implication cérébrale lors du traitement des indices prédictifs chez les sujets malades. L'ajout de participants à notre étude permettra d'obtenir des résultats plus probants pour conclure sur notre hypothèse.

  • Directeur(s) de mémoire : Basirat, Anahita ; Moreau, Caroline

AUTEUR

  • Guépin, Marie
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification jusqu'au 01/09/2027