Titre original :

Processus de standardisation technologique, complémentarités inter-firmes et dynamique concurrentielle

Mots-clés en français :
  • Complémentarités interentreprises

  • Concentration industrielle
  • Concurrence
  • Biens collectifs
  • Économies externes
  • Intégration verticale
  • Compétitivité (économie politique)
  • Relations interentreprises
  • Réseaux d'entreprises
  • Langue : Français
  • Discipline : Économie industrielle
  • Identifiant : 2004LIL12013
  • Type de thèse : Doctorat
  • Date de soutenance : 01-01-2004

Résumé en langue originale

Dans cette thèse, nous proposons une synthèse et une récapitulation d'une littérature; autour de l'économie de la standardisation, de plus en plus abondante et variée, en trois grandes approches ayant des points communs et des fils conducteurs: une approche de standardisation des biens réseaux, une approche de standardisation des biens systèmes et une approche de compétition technologique. En associant les externalités de réseau à la concurrence et la complémentarité à la coopération. dans un cadre d'analyse stratégique renouvelé, élargi et étroitement lié aux enjeux concurrentiels et coopératifs; nous tentons, dans cette thèse, de dépasser les limites des hypothèses et des modélisations habituelles des processus de standardisation technologique. Nous développons ainsi trois modèles théoriques: un modèle de compétition inter-firmes, un modèle de compétition inter-coalitions et un modèle de coopération en matière de R&D. Le processus de standardisation technologique est désormais déterminé, non seulement en fonction de la taille du réseau, du degré de compatibilité ou de la variété des biens complémentaires mais également en fonction des logiques d'interactions inter-firmes. Face aux enjeux économiques et industriels de la compatibilité, ces interactions vont d'une stratégie purement concurrentielle vers une stratégie purement coopérative, en passant par une stratégie à la fois coopérative et concurrentielle. Nos modèles, appliqués sur des biens appelés biens mixtes ayant les propriétés à la fois des biens réseaux et des biens systèmes, sont analysés d'un triple point de vue : celui des firmes, celui des usagers et celui du bien-être social.

  • Directeur(s) de thèse : Hamdouch, Abdelilah

AUTEUR

  • Jguirim, Mounir
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification