Titre original :

La paroi mycobactérienne, à l’interface des interactions hôte-pathogène

Titre traduit :

The mycobacterial cell wall at the interface of host/pathogen interactions

Mots-clés en français :
  • Mycolactone

  • Mycobacterium tuberculosis
  • Mycobacterium ulcerans
  • Relations hôte-bactérie
  • Paroi bactérienne
  • Interactions protéine-protéine
  • Macrophages
  • Phosphorylation
  • Lipoprotéines
  • Hémagglutinines
  • Langue : Français, Anglais
  • Discipline : Microbiologie
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 03-06-2016

Résumé en langue originale

La tuberculose est directement liée à l’étroite relation entre la réponse immunitaire de l’hôte et Mycobacterium tuberculosis (Mtb). Mtb est capable d’infecter et de coloniser différents types cellulaires, notamment les macrophages, et de se répliquer à l’intérieur de leurs phagosomes. Plusieurs facteurs de virulence agissent à différents niveaux de l’infection en manipulant les fonctions de la cellule hôte. Il est donc primordial de comprendre la contribution de chacun de ses facteurs, à l’interface hôte-pathogène, afin d’avoir une meilleure compréhension de la persistance intracellulaire de Mtb. Tout au long de mon parcours professionnel, je me suis particulièrement intéressé à la constitution de la paroi mycobactérienne, notamment chez Mtb. L’enveloppe mycobactérienne, à l’interface entre l’hôte et la bactérie, est directement impliquée dans la résistance du bacille à la réponse immunitaire et aux antibiotiques. Ainsi, lors de mes travaux de thèse (IPBS-CNRS, Toulouse) et de post-doctorat (université de Montpellier 2), j’ai pu démontrer l’essentialité des interactions protéine-protéine et l’importance des mécanismes de régulation, via la phosphorylation, intervenant lors de la biosynthèse de la paroi mycobactérienne. Par la suite, lors de mon post-doctorat à l’Institut Pasteur de Paris, je me suis intéressé à l’action de la toxine de Mycobacterium ulcerans, la mycolactone, en identifiant ses cibles cellulaires, et en mettant en évidence son action sur le cytosquelette d’actine. Lors de mon post-doctorat à l’Institut Pasteur de Lille, j’ai développé un projet sur les lipoprotéines mycobactériennes toujours en relation avec mon intérêt pour la paroi mycobactérienne. Ces travaux ont notamment permis de montrer l’implication de la lipoprotéine LppM dans les étapes précoces de l’infection du macrophage par le bacille tuberculeux. Désormais, je m’intéresse à la caractérisation des protéines partenaires de l’hémagglutinine HbhA. Cette étude a pour but de caractériser et d’évaluer le potentiel antigénique de ces partenaires afin de développer un vaccin antituberculeux plus efficace.

Résumé traduit

TB pathogenesis is linked to a tight interplay between the host immune response and Mycobacterium tuberculosis (Mtb). Tubercle bacilli are able to infect macrophages and to actively replicate within their phagosomes. The cell colonization and intracellular trafficking of Mtb involve several distinct bacterial effectors and deciphering the contribution of each of the different actors at the host-pathogen interface is essential to understand the intracellular persistence of Mtb. My work was focused on the biosynthesis of mycobacterial cell wall, which is directly involved in the mechanisms of resistance to host immune response and to antibiotics. In the course my PhD studies, I demonstrated the essentiality of protein-protein interactions during mycolic acid biosynthesis, which are essential compounds of Mtb cell wall. Moreover, I showed that mechanisms of reversible phosphorylation play a central role in the regulation of mycolic acid biosynthesis. During my postdoc at the Pasteur Institute of Paris, I studied the role of the toxin produced by Mycobacterium ulcerans, mycolactone, by identifying its putative intracellular targets and by characterizing its action on the actin cytoskeleton. During my postdoc at the Pasteur Institute of Lille, I developed a project based on mycobacterial lipoproteins. This work notably characterized the role of LppM, which is implicated in the early steps of macrophage infection by Mtb. I’m currently studying the partners of mycobacterial hemagglutinin HbhA by assessing their antigenicity. This work would pave the way for the development of a more potent TB vaccine.

  • Directeur(s) de thèse : Locht, Camille
  • Laboratoire : Centre d'infection et d'immunité de Lille (CIIL)
  • École doctorale : École doctorale de Biologie-Santé (Lille)

AUTEUR

  • Veyron-Churlet, Romain
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification