Titre original :

Une approche institutionnaliste de la régulation du capitalisme : généalogie, cadre théorique, applications

Mots-clés en français :
  • Polanyi, Karl (1886-1964)
  • Marchandise fictive

  • Institutionnalisme
  • Régulation, Théorie de la
  • Capitalisme
  • Rationalité économique
  • Conventions (économie politique)
  • Responsabilité sociétale
  • Économie politique -- Histoire
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences économiques
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 02-12-2015

Résumé en langue originale

Mes travaux de recherche portent sur la question de la règle en économie. Ils ont connu trois phases qui se superposent temporellement : (1) Une première phase durant laquelle je me suis employé à justifier de cette question, de son importance en théorie économique et des problèmes épistémologiques spécifiques qu’elle posait. (2) Une seconde phase durant laquelle j’ai cherché à définir ce que pouvait être une analyse économique institutionnaliste du capitalisme fondée sur une théorie pratique de l’acteur (autour des travaux de Polanyi) (3) Une troisième phase durant laquelle j’ai cherché à appliquer ce cadre analytique à la question de la RSE Dans mon travail de doctorat et les années qui l’ont suivi, j’ai cherché à montrer pourquoi la question de la règle s’imposait aux sciences économiques durant le vingtième siècle, y compris et surtout à l’approche néoclassique qui était entièrement tendue vers l’objectif de décrire la coordination entre agents économiques sans passer par la notion de règle (par le recours exclusif au principe marchand). Cette question de la règle représente un obstacle épistémologique majeur pour les sciences économique standards car elle ne peut être pensée à l’intérieur du dyptique marché/individu rationnel et qu’elle suppose de réétudier le lien entre cadre institutionnel et action à partir d’une notion élargie de rationalité. Cette redécouverte de la notion de raison pratique suppose un profond réaménagement des sciences économiques et de leur rapport aux autres sciences sociales. Ce travail d’analyse théorique supposait de partir de la question telle que formulée par la théorie standard et rabattant la question de l’économie à l’étude de la coordination d’individus instrumentalement rationnels. Les acquis invitent cependant à développer une approche qui permettent de décrire de manière plus positive l’interaction règles /action en économie. Ce chemin nous a menés (avec richard Sobel, notamment)à une étude approfondie des travaux de Karl Polanyi. Polanyi présente en effet l’avantage de proposer à l’économiste soucieux de penser les liens entre activité économique et vie sociale un cadre théorique synthétique et relativement ignoré. Nous considérons, de manière originale, que c’est un auteur essentiel pour fonder un paradigme institutionnaliste d’étude du fonctionnement de l’économie et singulièrement du capitalisme. Il y a chez Polanyi une définition de l’économie, une analyse institutionnaliste structurelle du capitalisme, une fine compréhension des enjeux en termes de rationalité que comprend une analyse institutionnaliste. Cette toile de fond nous permet de défendre une conception spécifique de la dynamique institutionnelle comme relevant à la fois de changements discontinus (crises de gouvernance, révolution, crises économiques…) et de changements continus se situant au niveau des institutions « interprétatives » souvent négligées par les théoriciens du changement institutionnel.[...]

  • Directeur(s) de thèse : Jany-Catrice, Florence
  • Laboratoire : Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé)
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Postel, Nicolas