Titre original :

Les conséquences des changements globaux sur la biodiversité : des traits aux communautés d'espèces

Mots-clés en français :
  • Réseaux plantes-pollinisateurs

  • Biodiversité
  • Climat -- Changements -- Adaptation
  • Plantes -- Effets du climat
  • Floraison
  • Plantes -- Distribution géographique
  • Associations végétales
  • Écologie -- Réseaux d'interactions
  • Plantes -- Migration
  • Langue : Français
  • Discipline : Écologie
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 16-10-2015

Résumé en langue originale

Le passage à l’échelle planétaire des changements liés aux activités humaines soumet la biodiversité à des atteintes sans précédent. Mon travail de recherche porte sur les conséquences des changements globaux sur la biodiversité dans son acception large : diversité intraspécifique (plasticité, évolution Darwinienne), espèces et écosystèmes/interactions. Un objectif était d’identifier le potentiel d’évolution génétique en environnement changeant au cours du temps, en utilisant des approches expérimentales, mais aussi corrélatives dans l’espace, pris comme substitut au temps dans le cas du climat et de vérifier ensuite l’existence ou non d’une telle évolution sur certains traits liés au climat. Ces travaux ont en particulier permis de révéler une évolution génétique de traits liés à la phénologie de floraison (ou calendrier annuel de floraison) qu’il est possible de lier au changement climatique récent et qui correspond à un déplacement de 39km vers le Nord en 20 ans. Dans un second temps je me suis intéressée aux conséquences des changements globaux sur les communautés végétales régionales et les interactions entre espèces. Nous avons étudié un siècle de changements de biodiversité végétale, en exploitant des bases de données floristiques à long terme en région Nord Pas de Calais et Belgique. Un premier objectif a été de comprendre les différences entre habitats et leur importance dans les changements de richesse spécifique régionale, et ainsi de démontrer le rôle de l’habitat (communauté végétale) dans le lien entre les changements à l’échelle locale et ceux à l’échelle régionale. Un second objectif a été de révéler l’importance de la distribution macrogéographique des espèces pour la lecture des déplacements Sud-Nord des espèces en contexte de changement climatique. Un troisième objectif a été d’identifier des espèces pouvant avoir immigré récemment dans notre région sous l’effet du changement climatique par des méthodes de rétrodiction des déplacements d’enveloppes climatiques. Le dernier objectif a été d’identifier les changements de diversité fonctionnelle et les changements d’interaction plantes-pollinisateurs pouvant en découler dans des communautés appauvries.

  • Directeur(s) de thèse : Vekemans, Xavier
  • Laboratoire : Evolution, Ecologie, Paléontologie (EVO-ECO-PALEO)
  • École doctorale : École doctorale Sciences de la matière, du rayonnement et de l'environnement (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Hautekèete, Nina
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification