Titre original :

Investissement, produits financiers et anomalies boursières

Mots-clés en français :
  • Anomalies boursières
  • Notation extra-financière

  • Investissements
  • Rentabilité
  • Risque financier
  • Valeurs mobilières
  • Instruments dérivés (finances)
  • Coût de transaction
  • Banques‎ -- Réglementation
  • Responsabilité sociétale
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences de gestion
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 02-12-2015

Résumé en langue originale

La relation linéaire entre la rentabilité et le risque qui date des travaux de Markowitz (1952) constitue un axe central de recherche en finance. Depuis sa formalisation dans le cadre du modèle moyenne-variance, la décision d’investissement aussi bien pour l’investisseur que l’entreprise repose sur un raisonnement d’optimisation de la rentabilité et du risque. Néanmoins, l’observation des anomalies sur les marchés financiers, la succession des crises financières et l’intérêt croissant porté à la notation extra-financière des entreprises élargissent le spectre d’analyse de cette relation. Ma réflexion entre dans ce cadre spécifique couvrant ainsi plusieurs champs de la recherche en finance. Le premier axe de réflexion analyse la relation rentabilité-risque dans le cadre du marché français des actions. La problématique générale posée porte sur la légitimité des modèles ad hoc comme celui à trois facteurs de Fama et French (1993) dans l’explication des anomalies. A ce titre quatre essais sur le modèle à trois facteurs sont menés. Les résultats suggèrent la supériorité de ce dernier modèle dans l’explication des rentabilités des titres français. Le deuxième thème de recherche s’intéresse aux obligations. Plus spécifiquement, le couple rentabilité-risque est analysé dans le cas d’une obligation suite à une variation de la structure par termes des taux d’intérêts. Un développement théorique démontre les limites de l’approximation de la variation du prix d’une obligation donnée dans la littérature financière et une solution explicite et précise est présentée. Dans le troisième axe de recherche, le couple rentabilité-risque est considéré dans le cadre des produits dérivés. Plus précisément, les déterminants de la décision de couverture des risques par des produits dérivés dans le cas des entreprises françaises sont identifiés. Le quatrième axe de recherche considère la relation rentabilité-risque dans le cas d’un investisseur individuel en intégrant les coûts de transactions. Ces derniers sont soit ignorés, soit traités d’une manière sommaire éloignée de la pratique par la littérature financière. Une solution analytique au problème d’optimisation de l’investisseur donnant le nombre d’actifs à acheter maximisant son rendement en présence d’une fonction par paliers des couts de transaction est présentée. Ce développement théorique est corroboré par des simulations numériques proches de la pratique. Enfin, le cinquième thème introduit une approche plus globale du couple rentabilité-risque intégrant le cadre règlementaire et institutionnel. [...]

  • Directeur(s) de thèse : Riva, Fabrice
  • École doctorale : École doctorale Sciences économiques, sociales, de l'aménagement et du management (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Lajili Jarjir, Souad