Titre original :

Evolutionary ecology of fluxes

Titre traduit :

Ecologie évolutive des flux

  • Langue : Anglais
  • Discipline : Écologie
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 27-05-2015

Résumé en langue originale

Dans une certaine mesure, les systèmes écologiques sont tous structurés spatialement, les flux d’individus, de matière et d’énergie connectant les taches d’habitat et, ainsi, liant les dynamiques locales et régionales. Cette synthèse tente de résumer mon travail depuis 2008 sur les thèmes suivants : (i) L’émergence et la coexistence de types phénotypiquement distincts, que ce soient des génotypes au sein d’une espèce ou des espèces au sein d’une communauté, en particulier via des modèles expliquant l’évolution de polymorphismes de traits de dispersion et leurs conséquences pour les communautés écologiques ; (ii) La complexité et le fonctionnement des réseaux écologiques. Cette partie plus récente de mon travail m’a amené à considérer des modèles de réseaux d’interaction et des modèles de systèmes écologiques spatialisés évoluant sur un réseau dirigé ; (iii) La dynamique de systèmes écologiques spatialement structurés, en particulier les conséquences de la dynamique des perturbations dans les métacommunautés et un réexamen du problème complexité-stabilité sous l’angle des métaécosystèmes ; (iv) La distribution géographique des espèces, notamment via l’amélioration des méthodes d’estimation de consensus et d’incertitude entre modèles de distribution différents et à travers des modèles théoriques liant maladaptation et flux de gènes aux limites des aires de distribution. Mes perspectives actuelles sur ces thèmes incluent le développement de modèles spatiaux et évolutifs de réseaux d’interaction, l’application des approches « réseau » à la prédiction des services écosystémiques et une amélioration du cadre général des systèmes écologiques spatialement structurés, notamment en prenant en compte les interactions symbiotiques et leur évolution dans un environnement hétérogène.

Résumé traduit

Ecological systems are all spatially structured to some extent, with fluxes of individuals, matter and energy linking habitat patches and, thus, connecting local and regional dynamics. This synthesis is an attempt at summarising work I have performed since 2008 on the following topics: (i) The emergence and coexistence of phenotypically distinct types, be they genotypes within a species or species within a community, in particular in models explaining the evolution of dispersal polymorphisms and their consequences for communities; (ii) The complexity and functioning of ecological networks. This more recent part of my work has led me to consider models of interaction networks and models of spatially structured ecological systems on directed networks; (iii) The dynamics of spatially structured ecological systems, in particular the consequences of perturbation dynamics in metacommunities and a re-examination of the stability-complexity issue in metaecosystems; (iv) The geographic distributions of species, notably through the improvement of current methods to estimate consensus and uncertainty among different species distribution models and through theoretical models linking maladaptation and gene flow to species range limits. Current perspectives on these topics include developing spatial evolutionary models interaction network, applying network approaches to the prediction of ecosystem services, and improving the general framework of spatially structured ecological systems, e.g. by taking into account symbiotic interactions and their evolution in spatially heterogeneous settings.

  • Directeur(s) de thèse : Cuguen, Joël
  • École doctorale : École doctorale Sciences de la matière, du rayonnement et de l'environnement (Villeneuve d'Ascq)

AUTEUR

  • Massol, François
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès libre