Titre original :

Étude de la microstructure des appendices nourriciers d'échinodermes du Cambrien moyen (série 3) par tomographie à rayons X : applications morphofonctionnelles et phylogénétiques

Mots-clés en français :
  • Stéréome
  • Blastozoaires

  • Échinodermes
  • Crinoïdes
  • Phylogénie
  • Biodiversité
  • Microtomographie
  • Langue : Français
  • Discipline : Paléontologie
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Diplôme supérieur de recherche
  • Date de soutenance : 02-07-2013

Résumé en langue originale

La forte disparité et le registre fossile relativement faible des échinodermes cambro-ordoviciens ont conduit à l'émergence de nombreux modèles d'homologies et de phylogénies associés afin d'expliquer leur diversification initiale et la mise en place de leur plan d'organisation caractéristique. L’étude de la morphologie et de la structure tridimensionnelle de leur squelette fournit des informations sur les tissus-mous associés et permet de préciser leur paléobiologie et phylogénie. A ce jour, peu d'analyses morphofonctionnelles basées sur des pièces désarticulées d'échinodermes ont été proposées en comparaison des études portant sur les spécimens complets. Pourtant, les spécimens complets sont rares et leur préservation ne permet pas d'accéder à ce type d'informations. L'objectif de ce travail est l'étude de la microstructure d'éléments désarticulés d'échinodermes et, en particulier, d'appendices nourriciers unisériés et bisériés de pelmatozoaires (échinodermes à tige) du Cambrien moyen (Série 2, Etage 4 - Série 3, Etage 5), d'Australie et du Groenland par microtomographie à rayon X (ultramicroscopie à rayon x et radiation synchrotron). Les pièces désarticulées d'appendices nourriciers des pelmatozoaires représentent des éléments clés pour comprendre les relations phylogénétiques au sein de ce groupe. Tous les éléments observés possèdent des articulations synostosiales ligamentaires associées à du stéréome en galeries. L'étude révèle également la présence quasi-systématique de canaux pour la plupart discontinus, ce qui permet de rejeter la présence d'un nerf parcourant un canal aboral le long des appendices nourriciers, et favoriser leur interprétation comme canaux ligamentaires. L'apport de ces observations pour la compréhension de la phylogénie des pelmatozoaires basaux est discuté.

  • Directeur(s) de thèse : Clausen, Sébastien
  • Laboratoire : Géosystèmes
  • École doctorale :

AUTEUR

  • Porez, Élise
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification