Titre original :

Contribution à l'étude de la matière organique particulaire dans l'atmosphère : processus de formation et caractérisation

Mots-clés en français :
  • Aérosols organiques secondaires Matière organique particulaire

  • Chimie de l'atmosphère
  • Matière organique
  • Aérosols
  • Ozonolyse
  • Réactions chimiques
  • Alcènes
  • Composés organiques
  • Langue : Français
  • Discipline : Sciences physiques. Physico-chimie de l'atmosphère
  • Identifiant : Inconnu
  • Type de mémoire : Habilitation à diriger des recherches
  • Date de soutenance : 01-01-2012

Résumé en langue originale

L’ensemble de mes travaux de recherche s’intéressent à la physico-chimie de l’atmosphère, tant du point de vue de la réactivité que de la caractérisation de sa composition. Mes recherches actuelles au sein du Chimie & Environnement de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Douai s’intéressent plus particulièrement à la matière organique particulaire selon deux axes d’étude : (i)un premier axxe porte sur les processus de conversion gaz/particules et plus particulièrement la formation d’aérosols organiques secondaires (AOS) lors de réactions d’ozonolyse ; un réacteur à écoulement laminaire permettant l’étude des premières étapes de formation des aérosols a été développé, avec pour objectif d’identifier plus précisément les mécanismes réactionnels pouvant conduire aux premiers noyaux en phase hétérogène. Ce réacteur a été validé du point de vue cinétique et mécanistique par l’étude de réactions d’alcènes en phase gazeuse et une thèse que je co-encadre est en cours sur l’étude de composés biogéniques conduisant à la formation d’AOS à l’aide de ce dispositif. (ii)le second axe porte sur la caractérisation chimique de la matière organique particulaire dans la troposphère en couplant à la fois des échantillonnages par filtration suivis d’une analyse chimique différée en laboratoire permettant une spéciation des composés organiques malgré une résolution temporelle faible, et des analyses en ligne à l’aide d’un spectromètre de masse à aérosols permettant une résolution temporelle élevée (quelques minutes) mais une spéciation plus faible ; j’ai dans cette optique encadré le développement de méthodes d’analyse de certaines familles chimiques d’intérêt, et d’un dispositif permettant l’étude des artéfacts d’échantillonnage dus au prélèvement par filtration dans des conditions simulées au laboratoire. Je co-encadre une nouvelle thèse visant à mieux caractériser la composition chimique de particules fines (PM2,5) en zones urbaine et urbano-industrielle.

  • Directeur(s) de thèse : Locoge, Nadine

AUTEUR

  • Riffault, Véronique
Droits d'auteur : Ce document est protégé en vertu du Code de la Propriété Intellectuelle.
Accès réservé aux membres de l'Université de Lille sur authentification